Grippe A: l’OMS sur la sellette

Ce qui suit est une traduction d’un article paru sur le site The Flu Case ce 20 décembre, lui-même inspiré d’articles du Zeit et du Tagespiegel.

LES ETATS MEMBRES DU CONSEIL DE L’EUROPE DECIDES A ENQUETER SUR LA CAMPAGNE DE VACCINATION ET SUR L’OMS EN JANVIER 2010

Les Etats membres du Conseil de l’Europe ont décidé de lancer une enquête en janvier 2010 sur l’influence qu’auraient pu avoir les compagnies pharmaceutiques sur la campagne globale de la grippe porcine, en se focalisant tout spécialement sur l’influence qu’aurait pu avoir l’industrie pharmaceutique sur l’OMS, s’il faut en croire les médias allemands.

C’est le Dr Wolfgang Wodarg, ancien parlementaire SPD et président du comité européen de la Santé qui a lancé l’enquête. La motion a été adoptée à l’unanimité par ses collègues au comité du Parlement Européen à la Santé.

Le Dr Wodarg a critiqué les mesures qui ont été prises pour lutter contre la grippe porcine et les a considérées comme « un des plus grands scandales médicaux du siècle ».

Le Dr Wodarg a précisé que l’influence de l’industrie pharmaceutique sur les scientifiques et les officiels gouvernementaux a eu pour conséquence que « des millions de gens en bonne santé ont été exposés inutilement aux risques d’un vaccin insuffisamment testé… »

(…) Le Dr Wodarg a également critiqué la manière dont les firmes pharmaceutiques ont réalisé des profits colossaux sur le dos des citoyens.

Il a également accusé les fabricants de vaccins d’aller jusqu’à accepter d’infliger des dommages corporels dans leur poursuite de profits, faisant allusion au fait que les adjuvants du vaccin contre la grippe porcine ont à peine été testés. Il précise que les effets secondaires du vaccin y compris les  paralysies n’ont pas été correctement rapportés.

Le Dr Wodarg aprécisé que le rôle joué par l’OMS, de même que sa déclaration d’urgence pandémique en juin doivent faire l’objet d’un examen particulièrement attentif  au cours de l’enquête parlementaire européenne….

(…) En élevant la grippe porcine au niveau de pandémie, les pays se sont vus contraints d’exécuter les plans prévus pour une pandémie, ainsi que d’acheter des vaccins contre la grippe porcine.

Comme l’OMS n’est sujette à aucun contrôle parlementaire, le Dr Wodarga précisé qu’il était absolument nécessaire pour les gouvernements d’insister sur l’aspect « responsabilité ».

Il ne devrait pas être permis à une organisation qui est clairement sous l’influence des compagnies pharmaceutiques et qui tirent profit de la vente des vaccins pour une telle pandémie, de définir elle-même en quoi consiste une pandémie. Beaucoup de décideurs de l’OMS ont travaillé pour l’industrie pharmaceutique et continuent de travailler pour cette industrie.

L’enquête a aussi pour objectif d’étudier le rôle qu’ont joué les Instituts Paul-Ehrlich et Robert Koch en Allemagne.

Fin de l’article.

Et si j’étais le Dr Wodarg, j’en profiterais pour écouter attentivement ce que dit le Dr Montagnier sur un autre sujet tout aussi intimement lié au lobby pharmaceutique… Mais bon, chaque chose en son temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s