Nous sommes tous (un peu) Néandertaliens

“Ceux d’entre nous qui vivent hors d’Afrique portent un peu d’ADN de Néandertal en eux”, résume Svante Paabo, de l’institut Max Planck à Munich, qui a dirigé une étude sur le degré d’association entre Homo Sapiens (issu d’Afrique) et l’homme de Néandertal. Il s’avère que les non-Africains portent en eux une part (1 à 4%) du génome néandertalien. Continue reading

Terre du Ciel toujours en vie

Comme certains d’entre vous le savent peut être, Terre du Ciel a du subir, le 7 janvier 2010, une manoeuvre d’intimidation policière doublée de tentative de meurtre économique – pardon, une perquisition – dont les détails sont ici. Heureusement pour l’honneur de la république et la société en général, Terre du Ciel n’est pas morte et aujourd’hui plus vigoureuse que jamais – et voudrait que cela se sache, dont acte.

Pour une monnaie locale

Sur 2009-2010 j’ai suivi une formation dite “Certificat d’Initiative Locale” (CIL) proposé par le Collège Coopératif de Paris. Dans ce cadre j’ai réalisé une petite étude sur les monnaies locales en vue d’une possible implémentation dans le pays Sud-Bourgogne (où je réside). Le résumé ainsi que le document complet sont disponible sur cette page.

Le but de ces CIL est de permettre à des adultes en recherche (sur eux-mêmes, sur le développement de leur territoire, sur des projets personnels, etc..) de mettre en forme et d’analyser ce questionnement selon la méthode de la recherche-action.

Pays-Bas: vers une dépénalisation des drogues douces?

Les Pays-Bas sont un pays où les drogues dures et douces sont illégales depuis 40 ans mais où leur consommation effective est plus élevée que jamais, où l’action de répression contre les drogues douces (cannabis, marijuana) coûte 183 millions d’euros par an, et où de 27 à 33 % des durées d’emprisonnement et trois-quart des crimes organisés sont directement liés à la vente et à l’utilisation de ces drogues. Sans compter les crimes associés (chantage, menaces, blanchiment d’argent, etc…). Les drogues dures ne sont pas dans cette statistique. Continue reading

La Fraternité selon Régis Debray

J’assistais hier soir à une conférence de Régis Debray à Cluny sur le thème de la Fraternité. Thème qui fonde son dernier ouvrage « le moment fraternité » paru en février 2009 dans lequel il se demande « comment, au royaume morcelé du moi-je, retrouver le sens et la force du nous, un nous durable faisant toujours référence à une sacralité, séculière ou révélée ». Continue reading

Matière: 1 Antimatière: 0

Le Modèle Standard de la physique postule que la matière et l’antimatière s’annihilent mutuellement, et donc le fait que nous-mêmes et l’ensemble de l’univers observable soient constitués de matière est depuis longtemps un problème épineux. En effet même si ce modèle permet une très légère domination de la matière sur l’antimatière, on est loin de la masse de matière effectivement observée. Mais il y a du neuf. Continue reading

Lien entre empreinte climatique et extinction massive

Une équipe scientifique internationale publie dans le magasine Evolution une étude sur la relation entre empreinte climatique (importance du changement climatique) et extinction des mammifères. Il apparaît qu’au Quaternaire, (environ – 50 000 ans) un important changement climatique planétaire provoque l’extinction massive de mammifères.

De -50 000 ans à – 3 000 ans avant aujourd’hui, 65% des mammifères de plus de 44 kg s’éteignirent, avec une proportion plus faible de mammifères plus petits. le climat sur cette période est passé de chaud à glacial (-21 000 ans) pour ensuite se réchauffer à nouveau. Ces changements ne sont pas uniformes, l’Afrique ayant par exemple subi une empreinte climatique nettement plus faible que l’Amérique du Nord. Cette différence se retrouve dans le taux d’extinction, plus élevé en Amérique du Nord qu’en Afrique.

L’étude montre que les zones ayant connu les plus grands changements climatiques ont également connus de plus importantes extinctions de petits mammifères, et vice-versa. C’est donc le climat qui serait le premier vecteur d’extinction des mammifères, devant l’homme. En effet, si l’homme était le vecteur principal on devrait trouver une proportion plus importante d’extinctions de gros mammifères que de petits, indépendamment du climat.

Source: http://eu.wiley.com/WileyCDA/PressRelease/pressReleaseId-75057.html

Pourquoi la polémique sur le VIH?

Ce billet a pour but d’introduire le débat polémique sur la question fondamentale suivante:  Qu’est vraiment le VIH, et dans quelle mesure est-il responsable de l’état SIDA (Syndrôme Immunitaire de Déficience Acquise). La réalité de l’état sidéen (grande faiblesse immunitaire laissant l’être humain sans défense contre les maladies opportunistes) n’est aucunement remise en cause. Continue reading