Le mystère de la Grande Pyramide, un pas de plus

En 2002 le secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, estimait que l’exploration des deux “conduits de ventilation” d’une soixantaine de mètres partant de la Chambre de la Reine, et bloqués par des portes de pierre travaillées dotées de “poignées” en cuivre photographiées par un petit robot (Upuaut-2 pour le conduit Sud) en 1993 puis en 2002 (robot Pyramid Rover pour le conduit Nord), constituait le dernier mystère de la Grande Pyramide.

Pour de nombreux chercheurs c’est en fait loin d’être le dernier mystère entourant la seule des sept merveilles du monde antique encore visible aujourd’hui, mais l’examen de ce mystère-ci a fait un pas en avant ce 24 mai 2011 avec les premières photographies de l’arrière de la porte Sud.

Lors de la visite de 2002, Pyramid Rover a foré un trou au travers de la porte Sud et introduit une petit caméra. Celle-ci permit de voir que l’espace derrière la porte semble vide et est fermé par une autre pierre à 18cm de distance, de manufacture ordinaire:

Il y a t’il quelque chose derrière cette seconde pierre? Nul ne le sait. de même que la raison d’être de la première porte et des ses ornements en cuivre n’a aucune explication définitive. Les hypothèse vont de la pure symbolique à des connecteurs électriques vieux de 4 500 ans.

Ce mois-ci, un robot nommé Djedi conçu par Rob Richardson de l’Université de Leeds (UK) approcha la première porte Sud avec une caméra montée sur un bras flexible, capable de voir sur les côté et derrière – donc de voir l’arrière de la porte. Voici les images:

 

Des hiéroglyphes rouges et des lignes dans la pierre sur les murs de la petite chambre derrière la porte. Ce type d’hiéroglyphe est assez commun sur le site, leur déchiffrement pourrait peut être expliquer la raison d’être de ces conduits.

 

Le robot a auzssi pu prendre des images de l’arrière de la porte:

On voit ici l’arrière des “poignées” de cuivre, en forme de boucles. La pierre est polie, comme la face avant.

 

 

Voici enfin une image composite de ce qu’a perçu Djedi.

 

 

 

Position des chambres et des conduits à l’intérieur de la pyramide:

 

 

 

Il y a t’il une autre salle derrière la pierre de fond dans le conduit Sud? Nul ne sait. D’après l’égyptologue Kate Spence de l’Université de Cambridge,  ces conduits ne peuvent qu’être symboliques et il n’y a rien derrière la pierre. Pour Zahi Hawass par contre, le fait qu’aucune autre pyramide ne dispose d’éléments semblables associé à la recherche de l’inviolabilité de la chambre funéraire l’incite à penser qu’il existe encore une chambre inconnue dans la pyramide, la “vraie” chambre funéraire.

L’affaire est donc loin d’être résolue d’autant que qu’en dehors de la question des conduits de la chambre de la Reine, il reste de nombreuses questions fondamentales sur le “pourquoi” et le “comment” de cette immense oeuvre. de nombreux chercheurs en dehors du circuit de l’égyptologie officielle et académique n’admettent pas les hypothèses classiques: pour eux les moyens supposés de l’époque ne permettaient tout simplement pas une telle construction, une telle précision dans la mise en forme et le polissage des pierres.

Ce documentaire passionnant fait le tour de ces questions:

 

Sources:

http://www.newscientist.com/article/mg21028144.500-first-images-from-great-pyramids-chamber-of-secrets.html

http://www.catchpenny.org/shaftend.html

http://www.drhawass.com/

5 comments

Leave a Reply