Monthly Archives: August 2011

Semer des graines de doute. Le Contexte Scientifique

Ce billet fait suite à celui intitulé Semer des graines de doute. Introduction publié ici le 21 juillet dernier.

Au cours du XXème siècle la science connut une évolution fulgurante remettant en cause le paradigme cartésien[1] d’un univers déterministe régit pas des lois mécanistes, au profit d’un univers relativiste et probabiliste au sein duquel la réalité objective n’est plus qu’un idéal inatteignable. Le modèle de l’atome établit par Niels Bohr dans les années 1910, un noyau central autour duquel gravitent des électrons, n’a plus rien à voir avec ce que l’on sait aujourd’hui de la nature de l’atome, et pourtant cette image reste gravée dans nos esprits et reste celle globalement présentée dans les cours de physiques des lycéens aujourd’hui.

La temporalité absolue (le temps s’écoule à la même vitesse partout dans l’univers) fut détruite par la relativité d’Einstein dans les années 1910 également et la notion de direction temporelle obligatoire passé -> présent -> futur, tout comme la notion de matière, fut remis en cause par la révolution quantique entre les années 20 et 50. La nature profonde du réel est, du point de vue de la physique quantique, beaucoup plus incertaine aujourd’hui qu’elle ne l’était voici un siècle. Read more

Climat: rayonnement cosmique et couverture nuageuse au CERN

En 1997 le physicien danois Henrik Svensmark publiait, en collaboration avec Eigil Friis-Christensen, une théorie liant les rayons cosmiques et le changement climatique, sous le terme de cosmoclimatologie. Leur proposition principale est que le rayonnement cosmique influence directement le taux de couverture nuageuse de la planète, et donc le climat. Et que c’est cet effet qui est le principal facteur de “dérèglement” climatique, bien plus pertinent à l’heure actuelle que les émissions de gaz à effet de serre. Read more

Physique de l’Univers: au-delà de l’espace-temps?

Einstein en 1905 et Minkowski en 1908  ont établi l’espace-temps comme le cadre de référence invariant de la cosmologie relativiste moderne.  Ce concept implique une interchangeabilité du temps et de l’espace au travers de la constante c, la vitesse de la lumière. Mais l’espace-temps est-il vraiment une description suffisante de la nature de l’Univers? Certains pensent que non, et notamment Lee Smolin du Perimeter Institute de Physique Théorique de Waterloo (Ont.) au Canada: il faut aller plus loin vers un espace à huit dimensions (contre quatre pour l’espace-temps) qu’il nomme espace des phases (phase space).  Cet espace combine l’espace-temps de Einstein avec un “espace de momentum” où momentum veut dire “quantité de mouvement”. Read more

Les Fibulines à Salornay

Petite vidéo d’un sympathique vernissage à Salornay-sur-Guye ce vendredi 12 août: L’atelier “Les Fibulines” composé de la plasticienne Elsa le Boudec et de la musicienne Elodie Bernigal (ex-Trapettistes). Avec à la batterie Bernard Rambaud. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme Révélations 2011 organisé par l’association DACC.

Les Fibulines – Révélation DACC 2011 par rhubarbare