ACTA: Acte de Corruption Totalement Assumée

acta : declaration officielle du president des socialistes au parlement europeenUn certain nombre de manifestations anti-ACTA vont avoir lieu en France et dans le monde demain 11 février. Signé par les pays de l’UE le 26 janvier et soumis à ratification par le parlement européen dans les semaines à venir, cet “accord commercial anti-contrefaçon” pondu par les technocrates et politiciens noyautés par les lobbys en tous genres est une attaque directe à la liberté d’expression, que ce soit sur Internet ou ailleurs.

A tel point que même le président des socialistes au parlement européen, Hannes Swoboda, favorable sur le fond à un renforcement de la protection de la propriété intellectuelle, déclarait juste après la signature du 26/01 et la démission du rapporteur Kader Arif pour “farce“, “Notre Groupe soutient fermement la lutte contre la contre-façon… Cela ne nuit pas seulement à l’industrie et à l’emploi mais aussi aux consommateurs. Il faut une plus forte coopération internationale, mais nous nous demandons si cet accord est la meilleure façon d’y parvenir, d’autant plus que des pays comme la Chine ou l’Inde ne seraient pas partie prenante. Notre principale critique porte sur sa mise en application concernant les droits d’auteur sur internet et le contôle des activités en ligne. Le texte est trop vague et nous avons besoin de clarifications quant au rôle des fournisseurs d’accès à internet avant qu’il ne puisse être mis en application.”

Si même un croyant à l’existence de liens forts entre propriété intellectuelle et innovation (notion fortement remise en question par ailleurs, mais c’est un autre débat) estime que ACTA est dangereux, c’est que vraiment c’est grave. Et démontre, une fois de plus, le mélange d’incompétence crasse et de soumission à quelques intérêts particuliers de nos “représentants” qui ne présentent rien d’autre que leurs propres intérêts directs.

La résistance citoyenne américaine ayant réussi à faire reculer les imbéciles mafieux du congrès US sur les projets de loi SOPA et PIPA, espérons que la même chose se passera en Europe contre ACTA mais c’est loin d’être gagné. La Quadrature du Net propose un Wiki listant les arguments et contre-arguments “en faveur” d’ACTA. Un élément du débat est le fait que ACTA impose aux FAI le rôle de flic à temps plein, ce qui va à l’encontre de la loi européenne en la matière. ACTA se positionne en fait au-dessus des lois, une forme de supra-législation imposant de nombreuses restrictions et obligations à l’ensemble des populations qui s’y soumettent, indépendamment des limites législatives en vigueur dans leurs pays. Plus anti-démocratique, tu meurs.

ACTA, face visible d’une corruption assumée.

En guise de conclusion je vous laisse (re) découvrir ce petit bijou de Mouseland, d’après le génialissime discours de Tommy Douglas en 1944 au Canada.