Monthly Archives: March 2012

Newsletter de la Quadrature du Net #42

Édito

Bonjour à toutes et à tous !

Le format de la newsletter change : elle passe de mensuelle à numérotée.

La campagne contre ACTA a connu un bond en avant avec de nouvelles avancées du débat au niveau du Parlement européen. Du 27 février au 1er mars, des permanents de La Quadrature du Net se sont rendus à Bruxelles et ont invité des activistes européens (Allemagne, Hongrie, Espagne, Suède) en vue d’assister aux débats des commissions sur ACTA et de rencontrer des eurodéputés. A plusieurs reprises, cette affirmation a été entendue : si ACTA était soumis au vote dans les prochaines semaines, il serait rejeté.

La Commission européenne semble avoir pris conscience de cet état de fait. Elle a cherché à gagner du temps en saisissant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur la conformité d’ACTA aux traités européens. Le Rapporteur au Parlement, David Martin, a tenté de légitimer cette stratégie de la Commission en proposant que le Parlement saisisse lui aussi la Cour, ce qui aurait eu pour effet de suspendre les débats au Parlement, et repousser le vote final d’un an ou deux. Read more

Halte aux tentatives d’intimidation vis-à-vis des militants et des sympathisants de RESF

Je reproduis ici une circulaire de RESF 71 relative aux convocations judiciaires de plusieurs membres du réseau suite à une plainte déposée par le Préfet de Saône-et-Loire. On pourra trouver extraordinaire qu’un Préfet s’outrage à ce point pour des mails certes verts mais a priori non diffamatoires, alors que lui-même se permet d’organiser des déportations de jeunes et de moins jeunes dans l’unique but de remplir des quotas administratifs inventés par un régime xénophobe, corrompu et, espérons-le, aux abois. Vous trouverez ci-dessous une vidéo tournée à Cluny le 23 mars lors de l’audition d’une de ces sympathisantes RESF.

RESF71 – Convocation à la Gendarmerie de Cluny par rhubarbare

Read more

RAID sur Merah: superproduction Sarkollywoodienne!

30 heures de siège, des explosifs, 300 balles échangées entre un peloton du RAID et un illuminé tueur d’enfants retranché dans un appart sans issues, et la mort de Merah au bout, d’une balle dans la tête après un assaut d’environ 1h30. Au moins ainsi il ne parlera plus. En même temps, échanges d’amabilités entre le porte-flingue Copé et les prétendants Hollande et Bayrou. Façon subliminale d’associer ces dangereux candidats au dangereux Merah: l’UMP contre les ennemis de la France!

Ca va gloser sec sur le pourquoi du comment de la méthode du RAID, méthode visiblement pilotée par Guéant et l’Elysée vu la présence du premier sur les lieux. Bien sur les arguments officiels sont connus et sans doute recevables: dangerosité de l’individu et de son probable arsenal, volonté de le prendre vivant et de minimiser les risques coté policiers. Mais… pourquoi ne pas avoir “simplement” gazé Merah? Coincé dans son appartement, il n’aurait pas pu tenir bien longtemps. Les flics ne s’en privent pas contre les manifestants pourtant. Pourquoi n’avoir pas attaqué de nuit, le RAID étant surement équipé de lunettes à infra-rouges, la cible sans doute moins alerte à 4h du matin après 24h de veille, et probablement pas équipée  en vision nocturne? Est-ce parce que, la nuit, peu de gens sont devant leur télévision alors que cette opération s’est rapidement transformée en une superproduction Sarkollywoodienne à visée on ne peut plus électorale? Auquel cas il fallait évidemment que l’action soit live devant un maximum de public. Si en plus on peut justifier le silence définitif de Merah par l’action de légitime défense des policiers, c’est tout bénef. Un peu comme pour Ben Laden..

Je suppose que dans les jours qui viennent certains commentateurs reviendront sur la méthode du RAID. Pour expliquer comment il est possible d’échanger 300 balles sans toucher personne. Comment une quinzaine de types armés et surentraînés peuvent mettre 1h30 pour faire le tour d’un modeste appartement défendu par un seul taré. Alors qu’une canette de gaz paralysant aurait tout aussi bien fait l’affaire, et ce dès le début de l’opération. Pour planter le décor, en mettre plein la vue au public, donner une dimension énorme à la dangerosité – réelle – de Merah et par delà justifier les mesures liberticides tout aussi énormes qui risque de nous tomber dessus suite à cet évènement? Ca c’est déjà vu, le grand obscurantiste GW Bush avait fait bien plus fort encore avec le 11 septembre 2001 qui lui a permit d’imposer le Patriot Act, de se faire réélire, d’attaquer l’Afghanistan et surtout l’Irak et ses puits de pétrole.

Sur le même sujet: http://rhubarbe.net/blog/2012/03/20/toulouse-montauban-a-qui-profite-le-crime/

Toulouse et Montauban: A qui profite le crime?

Je suis écoeuré par la tribune populiste et démagogique qu’arpentent à grands pas les Sarkozy et autres Guéant sur le dos des victimes des attentats de Toulouse et Montauban.   “Ca aurait pu se passer ici” dit ce matin, la voix sombre et travaillée,  un Sarkozy surfant sur la vague du traumatisme et enfonçant le clou devant un parterre d’élèves qui n’avaient sûrement pas demandés à être là. Ce temps de parole est-il comptabilisé par le CSA? De même, Guéant se pavane à l’école Ozar-Hatorah et explique que le niveau écarlate du plan Vigipirate est bien sur mis en oeuvre pour notre sécurité. Des milliers de flics armés quadrillant l’espace public, chauffés à blancs par l’odeur du sang et, sans doute, la promesse tacite qu’on insistera encore moins que d’habitude sur les éventuels abus de pouvoirs et matraquages gratuits, il paraît que cela rassure le peuple. Moi, cela ne me rassure pas. D’autant moins que ce niveau Vigipirate écarlate a pour objectif officiel, notamment, de garantir la continuité de l’action gouvernementale… Un activiste politique averti en vaut deux: désormais c’est en toute légalité que les policiers peuvent vous casser la gueule et vous jeter en tôle sans autre forme de procès, vu que vous militez pour la non-continuité de l’actuel gouvernement. Ironie à part, Tremblez braves gens, et laissez moi m’occuper du reste résonne comme un leitmotiv en cette époque où tout est prétexte à augmenter contraintes et soumission à une autorité que l’on sait profondément corrompue.

A qui profite le crime? C’est la première question que se pose l’enquêteur. La réponse ici est évidente, même si le bénéficiaire n’en est pas nécessairement l’initiateur. Pourquoi ces victimes-là, et pourquoi maintenant, à un mois d’un premier tour électoral dont l’issue est plus qu’incertaine pour l’impétrant? On parle de militaires néonazis, dûment fichés et physiquement reconnaissables à leur stature et tatouages et dont la capture ne devrait, en ces conditions, pas poser de grands problèmes. On parle d’un acte islamiste antisémite et vengeur contre des musulmans (ou du moins, des Maghrébins) participant à une armée d’occupation en Afghanistan. Tout cela est plausible, tout comme est plausible une barbouzerie sur le modèle des tueurs du Brabant Wallon ayant sévit en Belgique entre 1983 et 1985. La aussi, un mode opératoire professionnel, pas de motif déclaré, et à ce jour pas d’inculpés. Je ne doute pas un instant que certaines officines françaises aient les moyens d’organiser ce genre de chose. On a eu l’affaire de paillotes corses, on à eu Tarnac, on peut tout à fait imaginer une série de meurtres racistes si l’enjeu en vaut la peine.

De la à dire que la clique Sarkozyste pourrait avoir commandité une telle action il y a un fossé que je ne franchirai pas mais chacun sait (ou devrait savoir) qu’il existe, au sein de l’Etat français comme ailleurs, un “Etat profond” réactionnaire qui tire les ficelles et agit en son strict intérêt. Et on peut comprendre que cet intérêt, étroitement lié au monde de la finance, du pétrole et des armes, verrait d’un très bon oeil la réélection de Sarkozy.

 

EPR de Flamanville, à quand la mise sous tutelle de l’ASN?

Communiqué EDF du 16 mars 2012:

EDF a décidé de remplacer la totalité des consoles destinées à fixer le pont de manutention sur l’enceinte interne du bâtiment réacteur de l’EPR de Flamanville. Cette décision intervient à l’issue des premiers résultats des analyses et vise à garantir une qualité optimale de ces équipements. 

Le remplacement de ces consoles n’aura pas d’impact sur la production des premiers kilowattheures de l’EPR qui seront ainsi commercialisés par EDF en 2016. Au cours d’un contrôle de qualité effectué par les équipes d’EDF sur le chantier de construction de Flamanville 3, des défauts avaient été détectés sur certaines des 45 pièces métalliques, appelées «consoles», mises en place depuis fin 2011. EDF a alors décidé de lancer des contrôles complémentaires sur l’ensemble des consoles pour évaluer la nature de ces défauts et déterminer les modalités de remise en conformité des consoles.”

En septembre 2011, le Canard Enchaîné nous faisait part des défauts de construction de la centrale, notamment au niveau du béton des piscines de refroidissement, relevés par l’ASN:

Read more

Trous de vers dans l’univers, d’un univers à l’autre

Les trous de vers (wormholes) permettant le passage rapide entre zones éloignées d’un même univers, ou entre univers distincts, est un classique de la SF mais l’origine du concept remonte en fait à Einstein et ses contemporains tels Nathan Rosen et John Wheeler – ce dernier étant l’auteur des termes de trous noirs et de trous de vers. La possibilité qu’il existe des trous de vers, une sorte de métro intergalactique coupant à travers les méandres et restrictions de la circulation “de surface”, est en fait inhérente à la théorie générale de la relativité – ce qui fut démontré par Ludwig Flamm dès 1916 juste après la fameuse publication par Albert Einstein.

Ce dernier et Rosen, en 1935, explorèrent plus avant cette notion pour arriver à la conclusion qu’ils faudrait réunir deux ingrédients a priori impossibles: d’une part une sorte de trou noir particulier sans horizon (l’horizon étant le seuil à partir duquel plus rien ne peut s’échapper du trou noir) à chaque bout du trou de ver, et ensuite que ces trous de vers ne pourraient exister qu’entre deux univers parallèles. Notion qui, à l’époque, était totalement inconcevable même si aujourd’hui la notion de “multivers” est assez largement acceptée (voir par exemple ce billet “Univers multiples, physique quantique et au-delà“). Read more

Vu sur Nexus: L’imposture scientifique VIH=SIDA décryptée

Le magasine d’information scientifique alternative Nexus n’y va pas de main morte pour son édition de mars-avril 2012, avec la publication d’un dossier conséquent sur ce qu’on appelle souvent “l’hypothèse dissidente” de la cause du Sida.

J’ai souvent abordé ce sujet sur ce blog et il est très encourageant, pour faire monter ce débat au-delà d’un groupe d’initiés et le positionner clairement dans le champ du grand public, qu’un magasine plutôt généraliste tel Nexus aborde un sujet qui est  un sujet politique, industriel et financier tout autant que scientifique. Certes celle-ci n’est pas la première initiative visant à faire connaitre ce débat troublant, on peut noter entre autres le documentaire de 2009 House of Numbers et le livre “les 10 plus gros mensonges sur le Sida” co-écrit en 2005 par le Dr Etienne de Harven et le journaliste Jean-Claude Roussez.  sans parler d’innombrables articles de blogs, sites, reportages et livres dont le premier fut, sans doute, “Inventing the AIDS virus” publié en 1996 par le Prof Peter Duesberg, lui-même devenu le “père fondateur” de cette “dissidence” et souvent mentionné dans ce dossier Nexus, que je recommande vivement.

Néanmoins il en faudra sans doute bien plus avant que cette affaire n’éclate au grand jour et, telle un Watergate faisant s’effondrer un empire politico-pharmaco-financier basé sur l’hypothèse VIH=Sida, fasse en même temps s’effondrer la confiance d’une grande partie de la population envers les procédés “scientifiques” soumis à des contraintes de rentabilité commerciale ou récupérés par des intérêts politiciens. A côté de ceci, le Médiator et les prothèses PIP c’est de la petite bière.

 

 

« Older Entries