Le Pélican n° 42 – Lettre d’information de RECIT

Comprendre

ATD fait voler en éclats les idées fausses sur la pauvreté, le chômage, l’immigration…

Une remarquable argumentation vient d’être publiée par ATD Quart Monde (avec la MRIE, Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion en Rhône-Alpes) : synthétique, précise, chiffrée, avec toutes les sources. Sept pages pour la version longue (consultable en ligne via ce lienhttp://www.atd-quartmonde.fr/Les-idees-fausses-ca-suffit).

Comment les financiers vont imposer leur point de vue, et comment ils ont peur de la mobilisation populaire

Pour prévoir les événements des prochains mois, il faut absolument regarder cette vidéo de 10 minutes où un personnage influent de la finance spéculative mondiale s’explique, le 19 mars, avec une franchise aussi souriante que brutale, sur un document qui aurait dû rester secret. Ce financier, Nicolas Doisy, est « chief economist » de Cheuvreux, filiale mondialisée du Crédit Agricole. Il est interrogé par François Ruffin pour l’émission  « Là-bas si j’y suis » (France Inter). Sans aucun jugement moral, il prévoit comment les institutions financières dominantes (pudiquement baptisé « les marchés ») vont agir pour imposer leur point de vue au gouvernement en France. Il montre également que la mobilisation populaire est le principal grain de sable qui peut enrayer le lien : http://blogs.rue89.com/yeti-voyageur/2012/04/19/hollande-la-finance-et-langoisse-finale-du-banquier-227236

Pour comprendre la fabrique du Front National

Le film projeté au mois de mars cinéma La Clef “Au pays des gueules noires, la fabrique du Front National” est désormais disponible sur Internet.  Edouard Mills-Affif, le réalisateur, suivait en 2003 Steve Briois et filmait, avec précision et clairvoyance, la stratégie mise en œuvre pour donner du FN une image respectable et conquérir ainsi le pouvoir. Le film est toujours inédit sur les chaînes nationales de télévision… et Marine Le Pen a réalisé le 22 avril un score historique.  À tous ceux qui s’interrogent sur la montée du Front national, nous ne pouvons que recommander ce film :http://www.lesfilmsducyclope.com/doc_gueules_noires.html

Comment l’école renforce les inégalités

Un rapport de la Cour des Comptes souligne les inégalités de répartition des moyens d’enseignement sur le territoire, avec de nombreux chiffres accablants. Le rapport souligne que le ministère de l’éducation nationale, loin de travailler à corriger ces inégalités, les entérine, voir les renforce. Peut-on espérer d’un prochain ministre de l’éducation une inflexion de cette politique ? Cela renvoie la nécessité d’une résurrection de la politique d’aménagement du territoire avec des moyens politiques renforcés.http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/04/12/ecole-les-moyens-attribues-renforcent-les-inegalites_1684433_1473688.html

Après le 6 mai, dur sera le réveil ! par Yann Fiévet

« Adieu Sarko, on t’aimait pas tu sais », aurait chanté le grand Jacques. L’article rappelle ce que furent ces cinq années : chantage à l’emploi, remise en cause du mutualisme et de la CMU, détricotage du code du travail, etc.. Il faudrait rompre avec tout cela. Le vainqueur du 6 mai ne le fera pas. La « bande du Fouquet’s ne tardera pas à venir le persuader, au nom de l’impitoyable compétition internationale, de renoncer aux timides réformes promises. Le capitalisme se perpétue tragiquement, incapable de dépasser ses contradictions internes. Repousser encore le moment de construire une économie écologique et équitable ne peut qu’aboutir à livrer nos sociétés à l’autoritarisme de régimes essentiellement soucieux de la défense meurtrière des intérêts d’oligarchies richissimes et à des mouvements politiques fondés sur la désignation de boucs émissaires. Le fascisme serait alors de retour. Il est temps de nous réveiller vraiment.http://www.legrandsoir.info/dur-sera-le-reveil.html

 

Résister à l’inacceptable

Manifeste pour un front des services publics, des métiers et des associations d’intérêt général

Par le Collectif des associations citoyennes et l’Appel des appels. Les associations constituent pourtant, depuis 1901, l’une des voies de socialisation et de développement de la démocratie indispensable au projet républicain. De plus, elles couvrent de très nombreux besoins sociétaux (éducation, lien social,  coopération, épanouissement des personnes, etc.) Or ces activités sont de plus en plus difficiles à assumer pour les associations quand les pouvoirs publics n’en reconnaissent plus la légitimité et l’utilité. http://www.associations-citoyennes.net/?p=725

Abeilles et pesticide : le mépris du ministère de l’agriculture va-t-il continuer ?

La dernière étude de l’Inra sur les néonicotinoïdes confirme la nocivité de ces produits sur les abeilles. Depuis des années, les apiculteurs attendent d’être entendus, de nombreuses études étant déjà incontestables, pour reconnaître la nocivité de ces nouveaux pesticides et les interdire. Le ministère n’a opposé que mépris en continuant à accorder des autorisations que le Conseil d’Etat a jugées illégales, à deux reprises pour ces poisons qui détruisent les abeilles et les apiculteurs qui travaillent avec. En réponse, le ministère veut « lancer la procédure de réévaluation de l’autorisation de mise sur le marché du Cruiser OSR » !  Voir le communiqué de la confédération paysanne http://www.confederationpaysanne.fr/

Au Honduras, la prison pour la pilule ?

Le Honduras pourrait adopter dans quelques jours une loi extrémiste qui prévoit d’emprisonner les adolescentes qui ont pris la pilule du lendemain, y compris les victimes de viol, sous la pression du puissant  lobby religieux qui prétend que prendre la pilule du lendemain est un avortement. Avaaz lance une campagne mondiale pour bloquer cette loi et garantir aux femmes le droit d’éviter une grossesse non-désirée.

Pour signer http://www.avaaz.org/fr/no_prison_for_contraception_fr/?cl=1725382982&v=13646

« Je m’appelle Juliette, j’ai 21 ans, et je suis sûre que tout peut changer »

Un avocat, un procureur, un juge, des policiers, un musicien congolais et une jeune fille venue assister pour la première fois au procès d’un sans-papiers menacé d’expulsion vers un pays qu’il n’a jamais connu. Poignant récit de ce que masque la politique du chiffre. http://www.bastamag.net/article2334.html

 

Construire

Pascal Canfin : créer un ministère de la réforme financière

Pascal Canfin, député européen vert, vient de sortir un livre «Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire » (Les Petits matins, 125 pages, 5 euros). Dans une interview à Bastamag, il explique qu’il est possible de prendre des mesures simples pour reprendre le contrôle de la finance folle. Il souhaite que le discours de François Hollande au Bourget ne reste pas lettre morte comme le discours de Sarkozy à Toulon en 2008, et appelle de ses vœux une position plus offensive, avec par exemple la création d’un ministère de la réforme financière. Voir la très bonne interview de Bastamag http://www.bastamag.net/article2256.html

Les régions se dotent de nouveaux indicateurs de richesse

« Développement durable, la révolution des nouveaux indicateurs » est le titre du dernier rapport présenté le 4 avril à la presse par l’Association des Régions de France (ARF). Ce rapport est le fruit de deux ans de travail en partenariat avec l’INSEE et différents chercheurs issus du Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesse (FAIR). Lire la suitehttp://rtes.fr/Les-Regions-se-dotent-de-nouveaux

Une nouvelle loi en psychiatrie pour la prochaine majorité

Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision concernant une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) portée par le CRPA (cercle de réflexion et de proposition d’action sur la psychiatrie), elle concernait plusieurs articles de la loi du 5 juillet 2011 réformant les soins psychiatriques sans consentement. Un article de cette loi a été déclaré inconstitutionnel (article L3213.8). Nous considérons comme une grande victoire que les soins sans consentement en ambulatoire ne puissent être « contraints », même s’ils peuvent se révéler « obligatoires » (sic). Cela annule de facto leur possibilité d’application. Il s’agit d’une énorme avancée, dont le collectif des 39 se félicite. La prochaine majorité devra réécrire une loi. Il en est de la responsabilité des acteurs de la psychiatrie et des citoyens de ce pays de veiller à ce que la rédaction de la future loi soit guidée par l’éthique des soins. Voir http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=3503

 

Des expériences porteuses d’alternatives

Une école internationale d’été pour se former à l’entrepreneuriat coopératif

L’Union Régionale des Scop Poitou-Charentes organise une école internationale d’été de formation à l’entrepreneuriat coopératif, la première de ce type en France. La formation-action intensive, d’une durée de deux semaines, est basée sur une pédagogie de projet à travers une simulation de création de coopérative qui permet d’expérimenter en équipe ce que signifie la coopération, le partage d’idées, la communication en équipe afin d’aboutir à la réalisation d’un projet incluant toutes les données utiles à une véritable création.  http://recit.net/?Une-ecole-internationale-d-ete

Trempolino : la culture en panier

Centre de ressources, de promotion et de développement des musiques actuelles en Pays de la Loire, Trempolino est un acteur important du développement des circuits courts dans le domaine culturel. Il met ainsi directement en relation les artistes et le public, favorisant l’échange et la convivialité tout en réduisant les intermédiaires. http://recit.net/?Trempolino-la-culture-en-panier

 

Se former, s’éduquer, rencontrer

Projection et débat sur le revenu de base avec QSEC et le SEL de Paris

Dans le cadre du projet « Questions de Sciences, Enjeux Citoyens » (QSEC)*, F93 (centre culturel) en partenariat avec la coordination SEL Île-de-France vous invite à un quatrième moment d’échange et de réflexion sur le thème de « l’argent ». Le Mercredi 9 mai 2012 au SEL de Bondy (salle Allende, 12 rue Gâtine 93140 Bondy) nous vous proposons d’assister, à partir de 19h30 à la projection du film « Le Revenu de base » réalisé par Daniel Haini. http://recit.net/?Projection-et-debat-sur-le-revenu

Samedi 12 mai, grande expo à Vitruve : 40 ans de classes vertes

40 ans de classes vertes, ça se fête. À cette occasion, l’école vite rude vous invite à une exposition samedi 12 mai. D’anciens élèves de 12 à 40 ans nous racontent les classes vertes. Venez découvrir vous replonger dans 40 années de classes vertes à travers leurs témoignages, des récits, des textes des photos. Buffet campagnard organisé par les CP. Ecoles Vitruve, 3 passage Josseaume, 75020 Paris. http://www.ecolevitruve.fr/

Rencontrer Duo Soma

Deux occasions pour rencontrer Duo Soma : Concert et vernissage le samedi 19 mai de l’expo des peintures de Sophie à d’Alligre, 3 rue d’Alligre, Paris 12 : Vernissage à 18h, concert à 19h suivi d’un repas africain pas cher préparé par les copines de Belleville ! entrée libre). Visites de l’expo du 9 au 22 mai, de 11 à 23h du Ma au Sa). jeudi 14 juin : concert à l’Ogresse, 4 rue des Prairies, Paris 20, M° Porte de Bagnolet, participation libre. http://www.duosoma.com 

 

Livres, sites et documents

Constituer la politique en bien commun, par François Schalchli

Constituer la politique en bien commun, permet aux citoyens de la redécouvrir et de se la faire « leur ». Ils le feront en y développant leur puissance de réinvention de ses finalités et de ses formes. A vivre cette expérience, la politique pourrait alors retrouver ses lettres de noblesse et l’objectif de transformation sociale se compléter par la recherche individuelle et collective d’une véritable dimension d’existence. http://www.recit.net/?Constituer-la-politique-en-bien,2389

Nous pouvons (vraiment) vivre ensemble, par G. Aurenche, , P.-Y. Madignier, P.Peugeot, F. Soulage

Aujourd’hui, plus qu’un appel ponctuel, les présidents des cinq organisations engagées au quotidien auprès des plus démunis parlent d’une même voix, pour dire ensemble et fermement, la nécessité de repenser les logiques actuelles qui menacent l’essence même de notre démocratie. Le contexte de crise et l’angoisse qu’elle génère associé à un durcissement politique inquiétant déconstruisent de plus en plus notre pacte social en stigmatisant les plus fragiles. Les auteurs insistent sur l’urgence d’un véritable retournement des politiques pour que la France renoue avec ses valeurs d’humanisme. Éditions de l’atelier 96 pages, 12 € Pour commander : http://www.editionsatelier.com/index.php?ID=1017766&contID=1015271

Immigration : Trois  petits films d’animation contre les idées reçues

Les questions migratoires sont souvent maltraitées lors des campagnes électorales. Cette année n’échappe pas à la règle. À la suite de l’audit mené par des parlementaires de tous bords avec l’association Cette France-là (à retrouver ici sur la page spéciale de Mediapart avec tous les entretiens audio des experts), la députée européenne d’Europe Écologie-Les Verts Hélène Flautre a imaginé et conçu trois vidéos d’animation de quelque deux minutes chacune visant à recontextualiser les enjeux et à tailler en pièces les fantasmes. http://www.mediapart.fr/content/immigration-trois-films-danimation-contre-les-idees-recues

Remarquable bande dessinée interactive sur la mémoire du bidonville de Nanterre.

Le bidonville de Nanterre, le plus vaste de France dans les années 60, était une favella à la française, avec un seul point d’eau pour 12 000 habitants, et une concentration des contradictions sociales et des événements de la guerre d’Algérie. Monique Hervo a vécu pendant 12 ans au sein du bidonville, partageant la vie des habitants. Elle a recueilli de nombreux témoignages sonores et photographiques qui sont aujourd’hui repris dans une bande dessinée interactive de Laurent Meffre, diffusée sur Arte-TV, voir absolument avec le lienhttp://bidonville-nanterre.arte.tv/Ce témoignage a fait l’objet  d’un roman graphique « Demain, demain », à la croisée du documentaire et de la fiction racontant le destin d’une famille algérienne du bidonville de Nanterre à son relogement, chez Acte Sud. A, et bien sûr acheter la bande dessinée en librairie.http://www.actes-sud.fr/actualites/demain-demain-laurent-maffre

Le capitalisme en 10 leçons

En dix chapitres clairs et pédagogiques, propose un petit cours d’économie critique, résolument à contre-courant de l’idéologie dominante, destiné à mieux faire comprendre les rouages essentiels, mais aussi les contradictions structurelles d’un système économique qui gouverne nos vies et les rend invivables. La voie consistant à le réguler et à l’encadrer est plus bouchée que jamais et il reprend sa liberté en faisant apparaître sa nature profonde, consistant à se perpétuer par la régression sociale. Au-delà du diagnostic, sa mise en cause en tant que système devient une question d’une actualité brûlante. La Découverte, 16 € http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Le_capitalisme_en_dix_lecons-9782355220364.html

8 comments

  • Pas du tout d’accord avec cet article.

    1/ ne pas confondre pauvreté et inégalités.

    2.2/ la question n’est pas aussi simplisite. Exemple : vaut-il mieux aider une entrepreneur qui va créer des emplois ou bien une personne au RSA qui va regarder la TV ? (je carricature, mais c’est pour montrer que ce n’est pas une simple question comptable, c’est une question sociétale très complexe)

    2.3/ il ne faut pas oublier les autres aides (au logement notamment). Le tout combiné, ca fait qu’il est très possible de bien vivre. D’autre part, c’est une réalité “de terrain”. Tous les pauvres ne font pas des enfants subventionnés, mais certains oui, ca existe, et ça fou les boules. Je connais une femme qui fume, qui boit, et qui a fait 10 gosses, dont certains mal formés, et qui vit des allocs. Je n’en fait pas une généralité, mais il ne faut pas généraliser a l’inverse “les pauvres sont tous gentils”.

    2.4/ pas tous les gens, mais certains oui, ils connaissent les ficelles, savent pleurer la ou il faut. Il suffit d’aller dans une CAF pour s’en convaincre.

    2.6/ Toutes aides cumulées, oui on “peut”. Je me souviens d’une personne allant voir son comptable pleurer en disant “mais je fais quoi ? si je travaille, je vais gagner 10€ de plus mais je ne pourrais plus m’occuper de ma fille et je devrais payer une nounou, au final, ca me coutera plus cher”. Je ne généralise pas, mais ca existe. De toute manière c’est “connu” qu’entre 600 et 1600€ de revenu, on a le même niveau de vie (ou presque). Ce qui n’est quand même pas vraiment normal.

    tiens les logements sociaux … un cadre avec un bon salaire et moins bien logé qu’un ouvrier ou un chômeur dans un HLM … faut pas déconner, ca perds tout son sens la. Et pourtant c’est la ou en est. Et pour avoir discuté avec une nana des HLM elle en était fière en plus !

    Le reste de l’étude est du même tonneau, de la propagande gauchiste, pas meilleure que la propagande “droitiste”. Habiller les chiffres, c’est “facile” avec des grands principes et des généralités.

    Faut quand même pas déconner … un pauvre en france vit mieux qu’un roi d’il y a 200 ans !!!! Arrêtons de faire pleurer dans les chômières alors qu’on a un système quand même très bien efficace, et même qui profites un peu trop parfois a certains (c’est avéré autant que l’inverse, c’est du cas par cas) “glandeurs”.

    On veut quoi au final ? éradiquer la pauvreté ou la honte ? la pauvreté, c’est fait. Personne ne meurt de faim ou de froid en france, ou du moins très très peu. La “honte” c’est beaucoup plus subjectif, et s’il faut aller jusqu’a l’égalitarisme débile voulant tout le monde au même niveau sans aucune récompense pour le mérite individuel, ca n’a plus de sens.

  • Vincent Verschoore

    Oui, il faut de tout pour faire un monde.

  • odill crenn

    C’est bien de diffuser les infos mais c’est bien aussi de sortir de sa tour d’ivoire et de relever ses manches pour agir sur le terrain

  • Vincent Verschoore

    Je pense que cela se disait déjà…

  • Vincent Verschoore

    Je ne fais que diffuser!

  • “Repousser encore le moment de construire une économie écologique et équitable ne peut qu’aboutir à livrer nos sociétés à l’autoritarisme de régimes essentiellement soucieux de la défense meurtrière des intérêts d’oligarchies richissimes et à des mouvements politiques fondés sur la désignation de boucs émissaires. Le fascisme serait alors de retour. Il est temps de nous réveiller vraiment.”

    Ca, il aurait fallu nous le dire il y a quarante ans.

  • J’aurais écrit plus petit…

  • jacques.monge@live.fr

    merci, merci, pour ce fantastique, si si!, travail je fais circuler. fraternellement, Jacques [NPRsiouplaît]

Leave a Reply