30 juin 2015, dernière seconde intercalaire?

mg22630272.600-1_1200Ce 30 juin aura lieu l’ajout d’une seconde (dite seconde intercalaire) à notre temps officiel. Cette seconde de temps supplémentaire est une manière de compenser le léger décalage entre le temps de référence des horloges atomiques (dit Temps Atomique International,TAI), et la longueur réelle du jour solaire (ou Temps Universel, UT), qui lui est nettement moins stable du fait que la vitesse de rotation de la Terre est fluctuante et tend à se ralentir. La synthèse du TAI et du UT donne le temps de référence mondial (Temps Universel Coordonné, UTC). Continue reading

La moitié des études biomédicales seraient fausses, selon The Lancet

Le doute voir la contestation, par une partie non négligeable de la population ayant accès aux vaccins et médicaments promus par l’industrie pharmaceutique, des réels mérites de ces produits passe généralement, auprès les gens dits “sérieux”, pour une plus ou moins dangereuse dérive irrationnelle et sectaire.

Dr._Richard_Horton,_Editor_in_Chief,_the_Lancet_(cropped)Parmi les gens réputés “sérieux”, le Dr Richard Horton, éditeur en chef du fameux magazine médical dit “de référence” The Lancet, écrivait ceci dans le volume 385 du 11 avril 2015, à propos de la science biomédicale:

Une bonne partie de la littérature scientifique, peut-être la moitié, est sans doute tout simplement fausse. Continue reading

Apollo de Major Tom, que nous caches-tu?

Le 16 juin dernier, le représentant du Comité d’Enquête de la Fédération de Russie, Vladimir Markin, demandait l’ouverture d’une enquête internationale au sujet de la disparition des films utilisés lors des mission Apollo entre 1969 et 1972, et des 400 kg de roches ramenées au cours du même programme.

Rien que cela. Mais autant cette demande est une contre-attaque suite à l’investigation américaine sur la corruption de la FIFA, ayant mené à la démission de Stepp Blatter et, surtout, remettant en cause l’attribution de la Coupe du Monde de Football 2018 à la Russie, autant elle repose en partie sur des faits reconnus par la NASA et en partie sur des témoignages non officiels. Continue reading

Big Bang, un début sans commencement ne suffit plus.

Popularisé par le cosmologiste Fred Holye au cours d’une émission radio en 1949 où il ridiculisait l’idée que l’univers aurait pu jaillir à partir de rien, le terme de “Big Bang” décrit un hypothétique commencement de l’univers à partir d’une singularité nue (non cachée au coeur d’un trou noir), autrement dit un point de densité infinie hors du champ de la physique telle que nous la connaissons. Et qui n’a, par ailleurs, jamais été observé directement. Ce point, pour une raison et par un mécanisme inconnus, aurait explosé pour donner naissance à notre univers voici à peu près 13,7 milliards d’années. Continue reading

Le chiffre de la vie serait…

Arthur Dent, si vous pouviez dire à Deep Thought qu’il n’est qu’un gros tas de ferraille inutile… la réponse n’est pas 42!

Il faut sans doute être anglophile et avoir plus de 40 ans pour comprendre, pour les autres je ne peux que conseiller de lire cette petite page, en français, sur l’une des – non, la – plus grande oeuvre litero-radio-génialo-débilo-anglo de tous les temps, le Guide du voyageur galactique et sa grande question sur la vie, l’univers et le reste.

Dans cette série, la réponse du superordinateur Deep Thought à cette question (qu’il ne connait pas) est 42. Mais il est peut être temps de tourner casaque depuis la publication, par deux mathématiciens et astrophysiciens de l’Institut d’astrophysique Fesenkov à Almaty, Kazakhstan, de deux papiers (1) sur le code génétique, et dont la conclusion est que ce dernier est très probablement une création intelligente du fait de ses caractéristiques très particulières – caractéristiques qu’il est possible de mettre en lumière au travers d’une analyse mathématique approfondie. Continue reading

Être ou ne pas être… une simulation.

bostromJe parie que Descartes n’y avait pas pensé: être ou ne pas être une simulation. Mais d’autres y ont pensé, tels le philosophe Nick Bostrom et le prix Nobel d’astrophysique George Smoot. Deux présentations vidéo, de ce que l’on appelle “l’argument de simulation” par ces personnalités vous sont proposées en bas de page, argument initialement proposé par Bostrom dans la revue Mind en 2002.

L’argument de simulation est basé sur une hypothèse: un jour ou l’autre l’humanité ou toute civilisation, terrestre ou extra-terrestre, est susceptible de développer la capacité de simuler la conscience par un processus de type informatique. Tout comme nous tentons déjà de le faire pour le climat, pour la congestion routière ou dans les jeux vidéo, les scientifiques ayant accès à cette capacité chercheront à simuler l’humanité (en insérant ces consciences simulées dans un univers simulé) afin de voir comment se développent différents scénarios. A partir de ceci, trois possibiités: Continue reading

Fausses illusions de la médecine moderne: la causalité VIH-SIDA

David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990.

David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990.

Ce titre est celui d’un article publié ce mois-ci dans le journal de l’Association of American Physicians and Surgeons, par le Dr Donald W. Miller: Fallacies in Modern Medicine: The HIV/AIDS Hypothesis.

L’AAPS n’est pas exactement connue pour ses opinions de fumeurs de moquette et sa prise de position sur cette grave question de la cause réelle du Sida pourra, peut-être, faire vaciller ceux et celles qui se réfugient encore et toujours dans le – très profitable pour certains – dogmatisme de la “science officielle”. Ce blog soutient depuis longtemps (clickez sur le tag VIH pour obtenir une liste d’articles) le mouvement remettant en cause la supposée causalité entre VIH et Sida – et non pas de la réalité du Sida lui-même, contrairement à ce que se plaisent à colporter les idiots utiles qui peuplent nos médias et commentateurs autorisés. Continue reading

Alerte fièvre des chasseurs dans le Nord de la France!

Hôpital, Brol-sur-Mer

Hôpital, Brol-sur-Mer

Hôpital de Brol-sur-Mer, Nord-Pas-de-Calais. Le Dr Duhamel, spécialiste en infections chroniques, publie un article dans le magasine médical World Medicine  qui semble être passé inaperçu de la presse et des autorités sanitaires locales. Il fait référence à de récentes hospitalisations de personnes atteintes de forte fièvre, vomissements et difficultés à se mouvoir. Des symptômes assez inhabituels pour la région, plus graves qu’une “simple” fièvre ou d’un excès de bière. Continue reading

Information, réalité fondamentale de l’Univers… ?

L’information fait partie de notre quotidien, elle en est même l’élément central. Rien n’est possible sans la récolte, le traitement et la transmission d’information, quel qu’en soit les moyens. Et pourtant aucune des grandes théories de la physique, mécanique quantique ou relativité, ne définissent la notion d’information – ni même ne proposent de manière de la mesurer. En outre l’information a une caractéristique particulière qui est la contrafactualité: un message est sans information si un message alternatif n’est pas possible. On doit toujours pouvoir poser la question “Et si…” . Continue reading

Evolution: adaptation d’abord, mutation ensuite

En matière d’évolution, le processus généralement présenté part de mutations génétiques aléatoires qui procurent certains avantages adaptatifs. A ceci s’ajoute, depuis une bonne dizaine d’années, la dimension épigénétique qui associe directement des modifications génétiques aux pressions environnementales. Le déterminisme génétique tellement en vogue dans les années 1980 du fait d’auteurs tel Richard Dawkins est aujourd’hui reconnu comme étant une simplification sans réel connexion avec la réalité observable, mais on a pas encore vraiment fait le pont entre ces mécanismes de mutation génétique et la complexité du vivant. Quel est réellement le mécanisme de l’évolution?

Une piste est la notion de “force de progrès”, que j’ai déjà présenté dans l’article “Faut-il réintégrer la notion de progrès dans l’évolution?“: outre les processus de sélection naturelle, il existerait un processus inhérent vers de plus en plus de complexité. Continue reading