Société sans cash, société pénitencière

monnaie-confianceEn mars 2015 l’Etat français décidait de limiter encre plus la possibilité de payer nos achats en cash, abaissant le plafond actuel de 3000 euros à 1000 euros par transaction, à dater du 1er septembre. Même si cette règle ne vaut pas (pour l’instant) pour les transactions de particulier à particulier, c’est un nouveau pas vers la transparence complète de notre activité sociale et économique aux gros yeux d’un Etat loin de mériter une telle confiance. Continue reading

Au-delà de la monnaie locale

DSC06316Se tenait à Boulogne-sur-Mer, le 12 juin dernier, la première rencontre régionale “Collectivités locales et monnaies complémentaires”. Organisée par la Communauté d’Agglo du Boulonnais (CAB) et l’APES, avec Patrick Viveret en qualité de “speaker”, la rencontre visait avant tout à la présentation du concept à des élus et représentants des collectivités.

J’étais heureux de rencontrer Patrick Viveret à nouveau, ayant organisé avec lui une conférence à Cluny en octobre 2009 sur le thème de “Reconsidérer la richesse”, dont un compte-rendu existe sur ce blog. Conférence ayant contribué à ma recherche pour l’étude réalisée quelques mois plus tard, “Pour une monnaie locale en Sud-Bourgogne“. Cet intérêt pour le concept de monnaie locale m’incita également à participer au groupe de travail pour la création de la monnaie locale Bou’Sol, lancée à Boulogne-sur-Mer en mai 2013. Continue reading

Que faire d’en quête de sens?

Les projectionsCe lundi était projeté, au cinéma municipal de Cluny (71), le documentaire En quête de Sens nous invitant à un petit tour du monde de penseur(e)s qui tentent de répondre à une question simple: qu’est ce qui ne va pas avec le système actuel, et que faire. Continue reading

Valls et les valeurs de la République!

Manuel Valls a annoncé mardi le recours à l'article 49-3 pour faire passer en force la loi Macron afin de ne pas prendre le risque d'être mis en minorité. /Photo prise le 17 février 2015/REUTERS/Charles PlatiauManuel Valls est un homme de convictions. Il n’hésite pas à dire que Roland Dumas ne fait pas “honneur à la République” quand ce dernier dit tout haut ce que les discours de l’intéressé démontrent d’eux-mêmes(1), ni de faire un foin,  à chaque occasion possible, sur son très grand amour et respect de ces fameuses valeurs républicaines!

Mais voilà, concernant le “vote” de la loi Macron Môssieur Valls estime qu’une majorité existe vraisemblablement au sein de l’Assemblée Nationale, mais qu’elle est incertaine, donc par mesure de sécurité on ne va pas voter et imposer de force une loi qui aura, sans doute, un impact visible sur la société française. La loi est peut être bonne en soi, j’avoue n’avoir pas regardé de près n’ayant de toute manière par voix au chapitre, mais cela n’a rien à voir avec la méthode qui, elle, ne l’est pas.

Soit on respecte effectivement les valeurs de la République, donc la démocratie même s’il faut malheureusement reconnaître que la plupart du temps elle n’est qu’une farce, soit on ne la respecte pas et on a au moins la décence de ne pas trop faire semblant. Et si on estime que la démocratie actuelle n’en est pas une, mais que l’on se présente en grand défenseur des “valeurs” sous-jacentes, on essaie au moins de la rendre moins mauvaise plutôt que d’en profiter.

 

(1)

Discours du Trocadéro, mars 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=TiszwdNCdak

Discours à la Grande Synagogue, septembre 2014: https://www.youtube.com/watch?v=8ib61ReMFCI

Débat sur l’attractivité de la Côte d’Opale

DSC01678

Hier soir le Cercle Côte d’Opale Synergie organisait un grand débat public au théâtre Monsigny sur l’identité, l’attractivité et l’avenir de la Côte d’Opale, une région aux frontières relativement floues mais comprises quelque part entre la Belgique et la baie de Somme côté maritime, et s’enfonçant jusque Saint-Omer côté terrestre.

Salle comble et qualité des présentateurs et invités pour une soirée animée sans trop de langue de bois et de poncifs, à l’exception d’un politique calaisien qui n’avait visiblement pas compris qu’il ne s’agissait pas d’un meeting électoral. Trois plateaux se sont succédé pour commenter les sondages et analyses réalisées par le CCOS. Continue reading

La guerre et l’évolution des sociétés complexes

F1.smallDans le dernier billet “La Cliodynamique, une méthode scientifique pour prédire les crises sociales“, il était question d’une technique de simulation numérique à même de prévoir l’émergence de crises sociales graves. Une technique similaire développée par ce même Peter Turchin de l’Université du Connecticut et le National Institute for Mathematical and Biological Synthesis, s’attache à simuler l’avènement des sociétés complexes dites “ultrasociales”, c’est-à-dire capables de générer de la collaboration entre groupes ethniques distincts (ce qui n’est finalement qu’une autre définition de “civilisation”). L’objectif de ce développement est d’une part de comprendre comment nos énormes, étatiques et anonymes sociétés ont pu se développer à partir de petits groupes communiquant en face-à-face, et d’autre part pourquoi autant de variabilité dans la capacité des populations de construire durablement ce type de sociétés? Continue reading

La Cliodynamique, une méthode scientifique pour prédire les crises sociales

Les crises sociales, historiques telle la chute de l’Empire Romain, ou actuelles tel le shutdown américain, sont-elles soumises à des règles que la science peut découvrir, comprendre et modéliser pour prédire l’avenir? Voilà qui flaire bon le scientisme bon marché, mais l’affaire semble nettement plus sérieuse car un modèle a été développé et semble bien coller avec la réalité historique.

Appelée Cliodynamique par son inventeur, le mathématicien Peter Turchin, professeur d'”écologie mathématique” à l’Université du Connecticut, la capacité prédictive de cette nouvelle science attire l’attention de nombreux sociologues. Avant de s’intéresser à l’Histoire, Turchin a énormément travaillé sur la dynamique des populations animales. Il développe ce nouveau modèle depuis quinze ans, l’ayant testé sur base des données historiques telles le développement des grandes religions, ou la montée et la chute des empires, La Cliodynamique utilise les vastes volumes de données disponibles à tout un chacun pour tirer des règles statistiques génériques, qui ensuite fondent le modèle. A l’inverse de la démarche historienne classique, qui contextualise et personnifie les acteurs historiques afin de former des récits ayant du sens, la Cliodynamique généralise les faits et processus historiques pour en tirer des règles applicables quelle que soit la période ou le contexte historique particulier. Continue reading

Paroles de marins

1-DSC_0297

Qu’est ce que le métier de marin aujourd’hui, vu par des professionnels expérimentés ayant touché aux divers aspects du métier? Les deux témoignages ci-dessous, de David Guerenneur et de Yann Le Nabour, ont été recueillis cet été lors d’un convoyage du trois-mâts “La Boudeuse”. Ces marins travaillent au commerce et à la plaisance, Yann ayant également un grande expérience de la pêche en tant que marin mais aussi armateur et directeur de coopération de pêche. Yann est également un nom très connu des grandes courses en mer des années 70 et 80, ayant entre autres fait le tour du monde avec Eric Tabarly. Continue reading

Les USA sont-ils encore une démocratie?

Beaucoup d’entre nous se posent la question depuis longtemps, mais ce qui est nouveau aujourd’hui est le fait que le vénérable et ûber-orthodoxe Financial Times se pose la même question. Is the USA a functioning democracy?

En cause, le shutdown d’une bonne partie de l’administration américaine cette semaine. Cet arrêt a été voulu par la droite républicaine qui a décidé de bloquer par la force la loi dite “Obamacare”, pourtant votée et appliquée selon le calendrier prévu. Cet acte de guerre envers l’administration Obama est à double détente: le blocage actuel pourrait être combiné avec le refus, par ces mêmes républicains, de lever le seuil d’endettement du pays pour lui permettre de faire face à ses obligations – et dont l’échéance tombe le 17 octobre. Le FT ne croit pas vraiment qu’ils oseront aller jusque là, mais s’ils osaient (et comme disait Coluche, les cons ça ose tout…) les USA pourraient se trouver en état de défaut de paiement. Personne ne semble à même de prédire les conséquences réelles d’une telle situation, mais le fait qu’elle soit possible en dit long sur la volonté de nuire des républicains, d’où la question posée par le FT: les USA sont-ils encore une démocratie, quand une partie des députés préfère tout casser plutôt que de laisser se mettre en oeuvre le programme politique du gouvernement, faisant ainsi fi du processus démocratique? Continue reading

Travaillez moins pour vivre mieux!

Voilà un slogan qui fait très bobo et anti-Sarko primaire (anti qui? Ben oui souvenez-vous, le petit nerveux, là, avec sa batterie de cuisine aux fesses…). Un slogan, donc, bassement anti-néo-capitaliste de base mais…. c’est pourtant ce qui ressort d’un article du très conservateur et néo-libéral The Economist.

Intitulé “Get a life“, sommairement traduisible par “Vivez votre vie”, cet article commence par citer les prédictions quelques peu oubliées d’économistes et philosophes du 19ème et début du 20ème tel Bertrand Russel, qui écrivait en 1932 que si la société était mieux gérée, chacun n’aurait à travailler que quatre heures par jour et pourrait dévouer le reste de son temps à la science, la peinture et l’écriture. A la même époque, John Maynard Keynes prédisait qu’en l’an 2030 les gens ne travailleraient plus que quinze heures par semaine. La réalité semble quelque peu différente, le stakhanovisme professionnel étant globalement bien considéré en société (du genre “quelle bosseuse celle-là, première arrivée et dernière partie, on peut vraiment compter dessus!”) et les groupes de Workaholics Anonymous en pleine expansion. Continue reading