Tag Archives: France

Les intellos de l’humour, un sketch pas marrant

Consternation ce matin sur France Inter lors de l’émission de Pascale Clark “Les Chroculs“, dédiée aux limites qu’il faudrait imposer à l’humour – avec référence non dissimulée à l’affaire Dieudonné. Le panel des invités comprend des chroniqueurs “avisés” issus des journaux Le Monde, Le Figaro, L’Express et la Parisien.

Ceux et celles qui, comme moi, estiment que la liberté d’expression ne peut pas, par définition, avoir de limite en-deçà de la diffamation, et donc que la question des limites de l’humour – tête de gondole de la liberté d’expression – ne se pose tout simplement pas en seront pour leurs frais en matière d’argumentation. Pour ces intellos de l’humour, la banane doit avoir des limites et ces limites sont… et bien on en sait rien en fait, aucune norme objective n’a pu être proposée malgré les efforts de P. Clark pour faire expliquer pourquoi Desproges, par exemple, est recevable, mais que d’autres ne le seraient pas. Les invités ne proposaient que des réponses totalement subjectives: untel est acceptable parce que l’on sait d’où il parle, un autre par ce qu’il a du style et de la finesse, un troisième pare qu’il ne fait qu’imiter une situation vécue ou qu’il reste dans le cadre de la loi, etc…

Ce type de définition est l’essence même de la dictature, qui est l’imposition à tous des opinions, préjudices, névroses et croyances du Chef. Ces intellos parisiens, peut-être sans s’en rendre compte, préparent l’opinion à accepter la dictature de l’hypocrisie bien-pensante de la nomenklatura française:

- Nomenklatura: “Ah ça c’est un peu gras, ce n’est pas assez fin à notre goût donc c’est interdit. Aller, Manuel, au boulot!”
- Peuple: “Oui mais ça plait à plein d’autres gens que vous!”
- Nomenklatura: “Ceux à qui cela plait sont, par définition, des fachos ou des malades mentaux. Pas vrai Patrick?”

Hypocrisie, car bien évidemment, tout comme pour la fidélité en couple ou l’argent planqué à l’étranger, la règle pour ces gens-là est “faites ce que je dis, pas ce que je fais”. Et donc ils/elles vont nous rappeler avec nostalgie les humoristes hors-la-loi qui combattaient avec l’humour les dictatures d’antan, tout en appelant à l’interdiction des humoristes actuels qui dénoncent les dérives liberticides du régime dont ils cirent les pompes. La méthode reste la même: le pouvoir promulgue des lois qui limitent le cadre de la critique, permettant ensuite d’arrêter ceux qui enfreignent la “loi”. Tout comme le pouvoir Ukrainien qui impose des lois anti-manifestation pour juguler ses opposants – pour ensuite révoquer ces lois grâce à la volonté du peuple de ne pas s’y soumettre. Comme quoi la “loi” sert avant tout les intérêts du pouvoir.

Les lois, qu’elles soient contre les manifestants ou contre l’expression même des plus viles idées, n’ont rien de fondamentalement légitimes et ne sont que le résultat de postures politiques qui ne représentent que ceux qui les votent – et encore. La loi sous Vichy interdisait l’aide aux juifs, et pourtant ceux qui la bravaient sont considérés aujourd’hui – à juste titre – comme “justes”. Cette loi était sans doute légitime dans le cadre institutionnel de l’époque, mais jamais respectable. En matière de lois, il n’y a souvent guère de liens entre légitimité légale et légitimité morale.

Il en est de même aujourd’hui avec les lois légalement légitimes car votées par le Parlement, mais non respectables car visant uniquement à asseoir l’autorité de régimes génétiquement liberticides – non plus tellement au nom d’une idéologique particulière mais au nom de la défense d’intérêts particuliers qui contrôlent de facto la puissance publique.

Alors on peut faire remarquer que la question de la loi sur l’humour et l’expression en général porte aujourd’hui spécifiquement sur l’antisémitisme, mais c’est une illusion: les propos diffamatoires en général sont interdits et s’appliquent à tous, il suffit de se référer aux lois ad hoc quand c’est nécessaire. Les lois spécifiques à l’antisémitisme (et pourquoi pas à l’islamophobie, la christianophobie, les histoires belges ou le racisme anti-Martiens) sont autant d’occasions d’alimenter les haines latentes qui existent, ont toujours existé et existeront sans doute toujours au sein de la société humaine. C’est le problème du communautarisme en général: le droit d’une certaine communauté à jouir d’un régime de protection particulier a tendance à attirer vers cette communauté les foudres de ceux qui y voient une injustice et une prise de pouvoir par cette communauté au dépends des autres.

On voit bien que plus on insiste sur la sacralisation de l’anti- antisémitisme, plus on crée de lois pour en interdire toute expression, plus en donne de la visibilité à des associations qui abusent systématiquement de leur statut de “protégé” et plus la pression monte. Est-ce voulu, une manière de légitimer la montée de l’autoritarisme de l’Etat, ou est-ce simplement le résultat perverti de ce qui pouvait être au départ une bonne intention? Je l’ignore, mais je constate que c’est contre-productif à tous les points de vue.

A tel point que faire une quenelle ici mène des jeunes en garde à vue, alors que d’autres jeunes qui partent faire le djihad en Syrie sont traités en victimes. On nage en plein délire. Il faut revenir aux principes de base de ce qui définit une République: la liberté d’expression sans conditions, et des lois d’intérêt général applicables à tous, sans privilèges particuliers envers telle ou telle communauté. Nous ne sommes pas responsables, et encore moins coupables, de l’Histoire écrite par ceux et celles qui étaient là avant nous.

=Vincent Verschoore=

Loi anti-prostitution et modèle suédois: encore une loi à la con, une!

Avec 268 voix pour et 138 voix contre, le Parlement a encore une fois réussi le pari de voter de la manière la plus inutile, hypocrite et contre-productive qui soit face à un problème mal analysé, et en niant un principe fondamental de notre société qui est que chacun – et chacune – puisse disposer de son propre corps comme il ou elle l’entend.

Certes, le désir affiché d’éradiquer la prostitution sous contrainte est tout à fait louable, mais criminaliser le “client” dans toutes les situations revient à jeter le bébé avec l’eau du bain et ne servira qu’a rendre cette activité souterraine, et encore plus dangereuse pour les femmes qui la pratiquent. Mais moins visible sur les trottoirs de Neuilly et du Bois de Boulogne… Read more

Décès du général Aussaresse, le seul qui osa la vérité

Le général Aussaresse est récemment décédé, dans l’indifférence générale (c’est le cas de le dire) et porteur de l’infamie suite à la parution en 2001 de son livre “Services spéciaux, Algérie 1955-1957″ (Perrin), dans lequel il dit avoir pratiqué la torture, “tolérée, sinon recommandée” selon lui par les politiques. Pour lui, elle “devient légitime quand l’urgence s’impose”. Ces confessions, accompagnées d’interviews dans la presse, avaient suscité une tempête politique et sa condamnation par la justice française en 2004 pour apologie de la torture. La Légion d’honneur lui avait également été retirée , tant qu’à faire (pourtant, quand on voit à qui on la donne ces dernières années…)

Ce que les médias français, toujours prompts à monter sur leurs grands chevaux de défenseurs de la bonne moralité, oublient de mentionner est le fait que, en 2008, la Cour Européenne des Droits de l’Homme avait retoqué la décision de justice française contre Aussaresse et ses éditeurs, en arguant ainsi: Read more

Syrie: d’où vient le gaz sarin?

Le rapport des Nations Unies à peine publié et confirmant l’usage de gaz sarin en Syrie le 21 août dernier, l’axe guerrier constitué de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis a immédiatement estimé que la preuve était faite que Assad était à l’origine de ce massacre, dont acte. Mais le reste du monde, Russie en tête, fait remarquer que ce rapport ne précise pas du tout l’origine des obus meurtriers, et au contraire dit que les obus, une variante du modèle conventionnel “M14″, pouvait aussi bien être un original qu’une “improvisation”. Le rapport ajoute que, pendant l’expertise sur le terrain (en terrain rebelle), les inspecteurs ont vu passer d’autres munitions suspectes, impliquant la possibilité que les “preuves” auraient pu être déplacées ou manipulées.

L’ambassadeur Russe à l’ONU, Vitali Tchourkine, a en outre mis le doigt sur le fait qu’il est surprenant de constater qu’une attaque chimique menée par les forces gouvernementales contre les rebelles n’aurait fait aucune victime parmi les forces rebelles. La Russie défend toujours l’hypothèse d’un coup monté par les rebelles pour faire accuser Assad et entraîner une action militaire occidentale en leur faveur. Read more

Syrie: le grand n’importe quoi

Cela faisait dix ans que l’on ne nous avait pas ressorti les armes de destruction massive, utilisées par quelque infâme régime, pour justifier du hold-up d’un pays supposément souverain, mais le vieux diable est de retour. De retour mais pas en grande forme quand même. L’ange blanc de 2003, la France, à l’époque de droite, s’est transformée en 2013 en faucon socialo-impérialiste, sans doute de vieux fantasmes guerriers ravivés par une impression de succès au Mali et qui font bander les petits hommes en costumes-cravates dans leurs salons parisiens. Sûr que la castagne, surtout à distance et sur plus faible que soi, ça change des réformes des retraites et du chômage. Read more

Syrie: le loup islamiste sort du bois

On ne parle plus trop de la Syrie depuis que le Mali lui a momentanément volé la vedette dans la catégorie hypocrisie et enfumage. Ça tombe bien car l’image que veulent nous laisser nos chers dirigeants de la Syrie, un combat entre de courageux rebelles aidés de quelques gentils barbus et du support politique de pays affamés de liberté et de démocratie (hé hé, voir cet article)  contre l’atroce Assad,  a du plomb dans l’aile. Read more

Femmes du Mali: Non à la guerre!

Ce qui suit est une prise de position de femmes maliennes dont Aminata Traoré sur ce qui se passe au Mali, relayée par ATTAC et que je republie ici en intégralité.

_________________________________________________________

 

 

 

               FEMMES DU MALI

 

Disons “ NON ! “  à la guerre par procuration

 

 

 

 

 

 

” Le poisson se trompe s’il croit que le pêcheur est venu pour le nourrir ”

                                                                                              Karamoko Bamba (Mouvement Nko)

  Read more

« Older Entries