Barack Obama sur le Moyen Orient et l’Afrique du Nord

Barack Obama vient de faire un discours sur le positionnement des Etats-Unis d’Amérique sur les révolutions en cours au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Faisant particulièrement référence à la Tunisie (le pays déclencheur des évènements de la région) et à l’Egype (le plus grand pays de la région et allié historique des US), il a estimé qu’il s’agissait d’une opportunité historique pour l’auto-détermination des peuples, et que les USA comptaient participer activement à cette auto-détermination.

“Passer du monde tel qu’il est au monde tel qu’il devrait être (the world as it should be)”, introduction à une politique proactive de changement politique et économique. Au-delà des axes traditionnels de la politique US dans cette région (la lutte anti-terroriste, le libre échange, la sécurité nucléaire…) Obama propose une implication américaine portant sur l’opposition à l’usage de la violence contre les populations (référence particulières à la Libye, la Syrie, l’Iran et Bahreïn), le respect des droits universels et notamment l’égalité des femmes et la liberté de religion, la liberté d’expression (même celle avec laquelle les US n’est pas d’accord) et la démocratie. Continue reading

Noam Chomsky: la connexion Madison – Le Caire

Je faisais référence dans ce billet à un certain lien entre la révolte populaire au Wisconsin et la révolution égyptienne, lien symbolisé par le message du leader syndical Kamal Abbas aux manifestants de Madison.

Noam Chomsky vient de publier un article intitulé The Cairo-Madison Connection dans lequel il analyse plus avant les similarités et différences entre ces deux évènements, certes d’envergure différente mais tous deux le fruit d’un refus de la dictature politique dans un cas, économique dans l’autre. Il note qu’au delà d’une certaine ressemblance (implication des jeunes, utilisation intensive des réseaux sociaux) ces deux mouvements n’ont pas le même but: les égyptiens veulent établir des droits, les américains veulent protéger ceux qu’ils ont déjà.

Chomsky fait une critique en règle de l’hypocrisie politique occidentale et des méfaits de la financiarisation de l’économie, estimant que “Washington va rester sur sa politique traditionnelle: la démocratie (au Moyen-Orient, ndt) n’est tolérable que si elle est conforme a ses objectifs économiques stratégiques. Le mythe américain de désir de démocratie est réservé aux idéologues et à la propagande“. Et parlant de propagande il ajoute un peu plus loin que “la colère populaire doit être écartée des agents de la crise financière, de ceux qui en profitent. Par exemple ………. le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, va recevoir cette année un bonus de $12,6 million pendant que son salaire de base triple pour atteindre $2 millions. Il faut au contraire blâmer les enseignants et les fonctionnaires pour leurs gros salaires et pensions – tout cela n’est que fabrication, selon un modèle bien connu“.

Pour Noam Chomsky,  le destin de la démocratie se joue autant à Madison, Wis. qu’à Tahrir Square mais de manières différentes.

 

 

 

USA: le retour de la lutte des classes?

Aux USA, la lutte des classes fait un peu daté. Du moins jusqu’aux évènements récents au Wisconsin qui ont remis à l’avant-plan un conflit qui ressemble à s’y méprendre à cette bonne vieille lutte des classes, pour l’essentiel enterrée depuis les années Reagan. Il ne faudrait d’ailleurs pas s’y méprendre, j’y reviens en fin de billet. Il faut chercher très loin à gauche aux US pour encore trouver des références au Marxisme et à une lutte entre une classe bourgeoise et le prolétariat. Aux US la majorité des travailleurs qui n’en font pas partie espère un jour passer dans la classe bourgeoise. Le succès matériel et social est valorisé, le mythe du self-made-man encore très présent. On part du principe que ceux qui réussissent le méritent, et qu’il est contre-productif de vouloir les taxer particulièrement. Depuis trente ans le message est simple: n’attaquez pas les riches car vous serez peut-être riche un jour. Battez-vous entre vous et nous accueillerons les meilleurs. Continue reading

Tunisie : Le réveil du peuple (par Mourad Boussetta)

Article par Mourad Boussetta, enseignant à l’école des beaux arts de Sousse, publié dans le journal Nawaat du 6 mars 2011.

__________________________

Je vais exposer en trois actes des fragments de ma nouvelle conscience de la situation politique actuelle en Tunisie. Tirés de mon expérience quotidienne, ces actes révèlent plutôt des questions, ce n’est pas une analyse politique fine mais plutôt l’expression d’une inquiétude. Je veux pointer du doigt un héritage lourd de conséquences ; il va falloir beaucoup de temps pour se débarrasser du régionalisme, des idées reçues, du désintérêt des jeunes à la politique, et même si cet intérêt gagne du terrain, qui sait si cet enthousiasme va avoir du souffle dans la durée, et qu’il ne sera pas pris par la lassitude ? Continue reading

Révolution Arabe: le digest du jour

En Libye, le procureur général a défecté. Au moins 135 soldats libyens ayant refusé de tirer sur la foule ont été exécutés. Des forces islamique radicales tentent de grimper dans le train révolutionnaire, le théologiens des Frères Musulmans Cheikh Yousef al-Qaradawi émettant une fatwa contre Kadhafi. Al-Quaeda Maghreb se déclare solidaire de la révolution libyenne.  Les manifestants ont pris le contrôle de la ville et du terminal pétrolier de Brega.

Au Yémen, plus de 100 000 manifestants contre le gouvernement aujourd’hui. Pas mal pour une population de 25 millions.

Grosse manifestation au Bahreïn. Le gouvernement laisse faire, appariement jouant la montre. Les chefs religieux chiites appellent les fidèles à manifester. Continue reading

Ben Ali, la chute

Par la Rédaction de Médiapart.

L’ère Ben Ali est officiellement terminée. Le départ du président Ben Ali à l’étranger a été annoncé, vendredi vers 18h40, sur la chaîne de la télévision d’Etat TV7. Mohammed Ghannouchi, actuel premier ministre, a lu une déclaration dans laquelle il annonce qu’il assure l’intérim. Il a promis de respecter la constitution et d’assurer la stabilité du pays, expliquant que Ben Ali «est temporairement incapable d’assurer ses fonctions». Ce départ à l’étranger ressemble fort à un coup d’Etat au sein même du pouvoir. C’est ainsi que Ben Ali avait déposé en 1987 Habib Bourguiba. Continue reading

Tunisie: Les gens appellent l’armée pour les protéger de la police

Ce billet est issu du blog Revolutiontunisie.

____________________________________

La censure et la répression ont leurs limites en Tunisie

Des blogueurs et des militants des droits de l’homme arrêtés, des sites d’informations inaccessibles ou encore des tirs de snipers. Des mesures répressives qui sont loin d’étouffer la vague de protestation qui touche la Tunisie depuis près d’un mois. Témoignages.

Les dernières informations qui nous parviennent de Tunisie sont inquiétantes. Des blogueurs et des militants pour la liberté d’expression ont été arrêtés. Parmi eux des avocats, des journalistes et des artistes.

En attendant, le bilan des victimes s’alourdit. La Fédération internationale des ligues de droits de l’homme (FIDH) parle, à présent, d’une cinquantaine de morts. Mais cela ne reste qu’une évaluation qui s’appuie notamment sur une liste nominative de 35 victimes, a expliqué sa présidente Souhayr Belhassen, elle-même tunisienne.

Dans le centre-ouest de la Tunisie, à Kasserine, on parle même de « situation chaotique« , rapporte l’AFP. Plusieurs sources, dont un fonctionnaire local ayant requis l’anonymat, ont confirmé « des tirs de snipers postés sur les toits et des forces de police tirant sur des cortège funèbres« .

Rappelons que cette vague de protestation sociale a démarré le 17 décembre de Sidi Bouzid, dans le centre-ouest de la Tunisie, après l’immolation d’un jeune tunisien diplômé. Il s’était fait confisquer sa marchandise par la police municipale. Continue reading

Tunisie: citoyens, victimes, assassins, lâches

Lu sur nawaat.org

Des Citoyens, des victimes, des assassins et des lâches !

Astrubal | Jan 09, 2011 | 11 comments

Tunisie Mensonge Ben Ali
I.— Des victimes et des assassins

Il convient d’abord de rappeler l’un des piliers du pacte républicain autour duquel la société tunisienne s’organise. Ce pilier est bâti sur le dogme du monopole du port d’arme par les agents du ministère de l’Intérieur et par l’armée. Ce monopole est fondé sur la logique qui fait que les citoyens renoncent à porter des armes et c’est l’Etat qui prend en charge leur sécurité. Cela signifie : quoi qu’il en coûte en terme de vies humaines pour ses agents, l’Etat s’engage à garantir la sécurité de ceux à qui il interdit de porter des armes. Continue reading

La Tunisie en marche!

Vu sur le site C’est la Gêne sous le titre “Fini les conneries”.

______________________________

Si vous ne lisez pas trop la presse, si votre seul mode d’information est le journal de 20h ou les flashs radio du matin, vous ne saurez probablement pas de quoi je parle quand je dis: « Ce qui s’est passé à Sidi Bouzid, c’est important. ». Et je ne pourrai pas vous en vouloir, parce que personne ne vous parle de ce qui est sûrement l’événement le plus important de ces 20 dernières années dans le bassin méditerranéen.

Depuis maintenant trois semaines etl’immolation par le feu d’un jeune vendeur à la sauvette, Mohamed Bouazizi, à qui la police avait confisqué ses produits, la révolte gronde en Tunisie. Partie de Sidi Bouzid, ville sans histoire du centre du pays, plus connue pour son taux de chômage spectaculaire que pour quoi que ce soit d’autre, les manifestations et rassemblements de foule commencent à gagner la destination de plage préférée des français, dans son ensemble, jetant les bases d’une révolte qui, si elle arrive à toucher toute la population Tunisienne, pourrait changer la face d’une nation qui ne vit qu’à moitié depuis 23 ans. Depuis l’accession au pouvoir de son président, Ben Ali, et de ses multiples « réélections ». Continue reading