Tag Archives: Sarkozy

Juges d’instruction, le problème du contrôle

L’actualité autour de la mise ne examen par le juge Gentil de Nicolas Sarkosy amène quelques remarques, ainsi que l’occasion de remettre sur le tapis la question de la pertinence du juge d’instruction, qui avait failli disparaître sous la houlette du sus-nommé.

L’extrême-droite UMP monte au créneau pour défendre son héros déchu. Accusation de partialité associée au fait que le juge Gentil ait, avec 81 autres magistrat, signé une pétition publiée par le Monde le 27 juin 2012 sous le titre “Agir contre la corruption, l’appel des juges contre la délinquance financière”. Alors que les appels signés par des magistrats pour attirer l’attention sur certains problèmes du fonctionnement judiciaire ne sont pas nouveaux et ne semblent pas être répréhensibles: par exemple le syndicat de la magistrature a publié une série de tribunes du même genre, et notamment cette lettre ouverte à NS en mai 2012. Read more

RAID sur Merah: superproduction Sarkollywoodienne!

30 heures de siège, des explosifs, 300 balles échangées entre un peloton du RAID et un illuminé tueur d’enfants retranché dans un appart sans issues, et la mort de Merah au bout, d’une balle dans la tête après un assaut d’environ 1h30. Au moins ainsi il ne parlera plus. En même temps, échanges d’amabilités entre le porte-flingue Copé et les prétendants Hollande et Bayrou. Façon subliminale d’associer ces dangereux candidats au dangereux Merah: l’UMP contre les ennemis de la France!

Ca va gloser sec sur le pourquoi du comment de la méthode du RAID, méthode visiblement pilotée par Guéant et l’Elysée vu la présence du premier sur les lieux. Bien sur les arguments officiels sont connus et sans doute recevables: dangerosité de l’individu et de son probable arsenal, volonté de le prendre vivant et de minimiser les risques coté policiers. Mais… pourquoi ne pas avoir “simplement” gazé Merah? Coincé dans son appartement, il n’aurait pas pu tenir bien longtemps. Les flics ne s’en privent pas contre les manifestants pourtant. Pourquoi n’avoir pas attaqué de nuit, le RAID étant surement équipé de lunettes à infra-rouges, la cible sans doute moins alerte à 4h du matin après 24h de veille, et probablement pas équipée  en vision nocturne? Est-ce parce que, la nuit, peu de gens sont devant leur télévision alors que cette opération s’est rapidement transformée en une superproduction Sarkollywoodienne à visée on ne peut plus électorale? Auquel cas il fallait évidemment que l’action soit live devant un maximum de public. Si en plus on peut justifier le silence définitif de Merah par l’action de légitime défense des policiers, c’est tout bénef. Un peu comme pour Ben Laden..

Je suppose que dans les jours qui viennent certains commentateurs reviendront sur la méthode du RAID. Pour expliquer comment il est possible d’échanger 300 balles sans toucher personne. Comment une quinzaine de types armés et surentraînés peuvent mettre 1h30 pour faire le tour d’un modeste appartement défendu par un seul taré. Alors qu’une canette de gaz paralysant aurait tout aussi bien fait l’affaire, et ce dès le début de l’opération. Pour planter le décor, en mettre plein la vue au public, donner une dimension énorme à la dangerosité – réelle – de Merah et par delà justifier les mesures liberticides tout aussi énormes qui risque de nous tomber dessus suite à cet évènement? Ca c’est déjà vu, le grand obscurantiste GW Bush avait fait bien plus fort encore avec le 11 septembre 2001 qui lui a permit d’imposer le Patriot Act, de se faire réélire, d’attaquer l’Afghanistan et surtout l’Irak et ses puits de pétrole.

Sur le même sujet: http://rhubarbe.net/blog/2012/03/20/toulouse-montauban-a-qui-profite-le-crime/

Toulouse et Montauban: A qui profite le crime?

Je suis écoeuré par la tribune populiste et démagogique qu’arpentent à grands pas les Sarkozy et autres Guéant sur le dos des victimes des attentats de Toulouse et Montauban.   “Ca aurait pu se passer ici” dit ce matin, la voix sombre et travaillée,  un Sarkozy surfant sur la vague du traumatisme et enfonçant le clou devant un parterre d’élèves qui n’avaient sûrement pas demandés à être là. Ce temps de parole est-il comptabilisé par le CSA? De même, Guéant se pavane à l’école Ozar-Hatorah et explique que le niveau écarlate du plan Vigipirate est bien sur mis en oeuvre pour notre sécurité. Des milliers de flics armés quadrillant l’espace public, chauffés à blancs par l’odeur du sang et, sans doute, la promesse tacite qu’on insistera encore moins que d’habitude sur les éventuels abus de pouvoirs et matraquages gratuits, il paraît que cela rassure le peuple. Moi, cela ne me rassure pas. D’autant moins que ce niveau Vigipirate écarlate a pour objectif officiel, notamment, de garantir la continuité de l’action gouvernementale… Un activiste politique averti en vaut deux: désormais c’est en toute légalité que les policiers peuvent vous casser la gueule et vous jeter en tôle sans autre forme de procès, vu que vous militez pour la non-continuité de l’actuel gouvernement. Ironie à part, Tremblez braves gens, et laissez moi m’occuper du reste résonne comme un leitmotiv en cette époque où tout est prétexte à augmenter contraintes et soumission à une autorité que l’on sait profondément corrompue.

A qui profite le crime? C’est la première question que se pose l’enquêteur. La réponse ici est évidente, même si le bénéficiaire n’en est pas nécessairement l’initiateur. Pourquoi ces victimes-là, et pourquoi maintenant, à un mois d’un premier tour électoral dont l’issue est plus qu’incertaine pour l’impétrant? On parle de militaires néonazis, dûment fichés et physiquement reconnaissables à leur stature et tatouages et dont la capture ne devrait, en ces conditions, pas poser de grands problèmes. On parle d’un acte islamiste antisémite et vengeur contre des musulmans (ou du moins, des Maghrébins) participant à une armée d’occupation en Afghanistan. Tout cela est plausible, tout comme est plausible une barbouzerie sur le modèle des tueurs du Brabant Wallon ayant sévit en Belgique entre 1983 et 1985. La aussi, un mode opératoire professionnel, pas de motif déclaré, et à ce jour pas d’inculpés. Je ne doute pas un instant que certaines officines françaises aient les moyens d’organiser ce genre de chose. On a eu l’affaire de paillotes corses, on à eu Tarnac, on peut tout à fait imaginer une série de meurtres racistes si l’enjeu en vaut la peine.

De la à dire que la clique Sarkozyste pourrait avoir commandité une telle action il y a un fossé que je ne franchirai pas mais chacun sait (ou devrait savoir) qu’il existe, au sein de l’Etat français comme ailleurs, un “Etat profond” réactionnaire qui tire les ficelles et agit en son strict intérêt. Et on peut comprendre que cet intérêt, étroitement lié au monde de la finance, du pétrole et des armes, verrait d’un très bon oeil la réélection de Sarkozy.

 

French Bill on Armenian Genocide: Vichy’s Second Coming

Yesterday the French Senate pushed History towards a Second Coming of Vichy France. By 127 for and 86 votes against, the proposed bill condemning the voicing of doubt, or any questionning, of the Official Truth about the 1915 Armenian Genocide was passed into Law. Offenders face a year in jail and a 45 000 euros fine.

I strongly object to this law not because I refute the historical facts (I don’t) but because it is a direct attack on freedom of speech, supposedly enshrined in the French Constitution and Bill of Universal Rights. I object because denying freedom of speech is the hallmark of dictatorships, and France under Sarkozy has become a model for banana republics. Given that the left-leaning contender for the next presidency, Mr Hollande, also pushed for this bill it is clear that we are not facing a fight between left and right for power, but a fight by the establishment to control and submit the people to its undemocratic will.

eG8, sarkonneries et société civile

Internet, le réseau des réseaux issu d’un concept militaire américain pour un réseau de communication redondant, rendu navigable dès 1990 par Tim Berners-Lee au sein du CERN. Vingt ans plus tard Internet est passé du domaine du geek au “web 2.0″ interactif et social, tissant une toile planétaire dont l’accès est plus ou moins libre selon les pays, et de plus en plus dominé par des intérêts commerciaux.

Dans tout esprit gouvernemental ou technocratique, tout ce qui n’est pas suffisamment contrôlé est dangereux et certains dictateurs nord-africains en ont récemment fait la douloureuse expérience. D’où l’urgence pour les Sarkozys de ce monde de siffler la fin de la récréation et mettre tout cela en coupe réglée avant que cela ne fasse déborder le jacuzzi. Mais avec quelles armes obliger Internet à se “civiliser” et devenir une vaste entreprise de cirage de pompes? Read more

Earthquake in Sarkoland

Continuing our roundup of political events in Sarkoland (aka France under president Nicolas Sarkozy). We left off just before the second round of local elections and a look at role of the National Front (FN) in current politics. These elections were above all marked by a 55% rate of abstention, very high indeed although it must be said that these elections are a kind of stop-gap before the whole system changes in 2014: the current local councillors will disappear and be replaced by (much fewer) territorial councillors. One should thus not take this high abstention rate as a strong indication of voter disinterest of politics in general. Read more

Sarkoland: heading for a fall?

Terrible weekend for the French president and his ruling party, the UMP. The first round of local elections that took place in just over 2 000 “cantons” gave the UMP just over 17% of the vote, with the far-right National Front (FN) hot on its tail with 15% (compared with less than 5% in the previous elections 6 years ago). The social-democrats (PS)  saved the day with 25%, but attendance was very low, probably the lowest ever with around 45% of voters turning up. These three parties total about 57% of the vote, the remaining 43% being distributed among various right-to-center leaning parties (for about 17%) and left-leaning parties (16%) and Greens (over 8%). Read more

« Older Entries