Alep selon l’ONU: Syrien ne bouge.

Alep selon l’ONU: Syrien ne bouge.

Ce 30 novembre M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies, s’est fendu d’un discours intitulé Alep est en train de tomber sous nos yeux  dans lequel il fustige l’action militaire sanglante sur Alep et en appelle à la communauté internationale, et en particulier à la Russie, à « rompre l’engrenage en cours – un engrenage dont le legs sera un pays dévasté, promis à des décennies d’instabilité, de violence et de terrorisme.« (1). Certes. C’est juste dommage, pour la France, d’avoir collaboré à la mise en marche de cet engrenage en prenant si rapidement parti pour les rebelles anti-Assad, qui se sont vite fait bouffer par les islamistes. On ne se serait pas mêlé des affaires internes de la Syrie qu’on en serait sans doute pas là. Non pas que le Bachar soit particulièrement sympathique mais il était reconnu comme le représentant légitime de la Syrie, qu’il est de facto redevenu. Donc tout ça pour rien, mais à quel prix! Lire la suite « Alep selon l’ONU: Syrien ne bouge. »

Journée mondiale du Sida: à l’Aides!

Journée mondiale du Sida: à l’Aides!

1er décembre 2016, journée mondiale du Sida. France Culture y consacrait une partie de sa matinale en invitant le directeur de l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida (ANRS),  Jean-François Delfraissy ainsi que  le Dr Marc Gastellu-Etchegorry, secrétaire médical international adjoint de Médecins sans frontières (1). Gentillette discussion où l’on fait la promotion d’une recherche désintéressée et tournée vers la santé des patients (LOL), la prise préventive de Truvada (2) pour compenser (et de fait encourager) le refus d’utilisation du préservatif chez les homosexuels (d’où le retour massif de la syphilis entre autres MST qui se fichent bien du Truvada), et les espoirs sur le succès d’un énième test de vaccin anti-vih qui va se dérouler en Afrique du Sud d’ici à 2020 (3) et dont le taux de protection, dans le meilleur de cas, devrait tourner autour de 50%… Bref, business as usual. Lire la suite « Journée mondiale du Sida: à l’Aides! »

Pourquoi Trump?

Pourquoi Trump?

A quelques jours de l’élection présidentielle américaine, ce 8 novembre, la course entre Hillary Clinton et Donald Trump est plus incertaine que jamais. D’un côté une figure majeure de l’establishment, profondément corrompue et incompétente (1), aux amitiés douteuses mais gardienne du camp du « business as usual »: clientélisme,  interventionnisme au seul bénéfice du complexe militaro-industriel, enrichissement des plus riches et paupérisation des classes moyennes encerclées par une police militarisée. Clinton est l’égérie de l’Etat prédateur si bien décrit par James Galbraith en 2008 (2).

De l’autre côté Trump, magnat de l’immobilier le jour et guignol le soir, hors système mais récupéré par le parti républicain qui espérait ainsi s’en débarasser via les primaires, qu’il a finalement gagnées. Lire la suite « Pourquoi Trump? »

Un sentiment d’effarement.

Un sentiment d’effarement.

Parfois je suis effaré. Cela fait quinze ans que je vis en France, que je participe à ma petite échelle à la vie de ce beau pays, et que j’y croise un grand nombre de personnes qui se bougent pour faire avancer les choses dans le bon sens. Le bon sens, c’est-à-dire pour une meilleure démocratie, moins d’inégalités, moins de violence institutionnelle et plus d’humanité dans nos rapports aux autres même – et surtout – s’ils sont différents. Je ne suis pas toujours d’accord avec ce que disent les gens que je considère néanmoins bien intentionnés,  mais depuis quelques temps ce désaccord salutaire se transforme parfois en effarement, voir en inquiétude sur ce qui nous attends dans un futur proche.

Effarement devant le rouleau compresseur du politiquement correct, devant la naïveté de ceux et celles qui croient encore à la neutralité de l’Etat, devant le radicalisme présenté comme anti-radicalisme, devant le sabordement des règles du débat menant à la police de la pensée et à la dictature. Lire la suite « Un sentiment d’effarement. »

Do Not Resist: un documentaire effarant sur le joug policier

Do Not Resist: un documentaire effarant sur le joug policier

Do Not Resist vient de gagner la palme du meilleur documentaire au Tribeca Film Festival. Réalisé par Craig Atkinson, il analyse le phénomène de la militarisation de la police aux USA et décrit une situation aussi effarante qu’angoissante, une force policière passée du principe de Protect and Serve à celui de Rape and Pillage .

J’ai déjà proposé un premier article sur cette situation (1) en novembre 2015 après la réaction d’Obama suite aux abus policiers et subséquentes émeutes de Camden et Fergusson. L’arrivée massive de matériel militaire aux mains des flics a de fait transformé la police en une force d’occupation, avec toutes les caractéristiques d’une telle force: violence gratuite, immunité judiciaire, pillage, racisme exacerbé et son corollaire, haine et destruction du tissu social. Lire la suite « Do Not Resist: un documentaire effarant sur le joug policier »

« Positive Hell » censuré au Portobello Film Festival de Londres

« Positive Hell » censuré au Portobello Film Festival de Londres

Positive Hell, ou « enfer positif » est un documentaire de 28 minutes relatant les vies de cinq espagnols diagnostiqués séropositifs. Il est un peu la suite, par les mêmes auteurs, du film Positively False que j’ai pu voir lors d’une conférence en juin 2012 sur la « dissidence » envers la théorie classique de la cause du Sida (selon laquelle le Sida a pour seule et unique cause l’infection par un rétrovirus, le Vih), qui trente ans après sa supposée découverte pose toujours autant de problèmes pour lui trouver un remède définitif (1).

Ce film, réalisé par Andi Reiss et Joan Shenton, s’est vu programmé au fameux Portobello Film Festival qui se tient actuellement à Londres. Pour se faire ensuite déprogrammer avant l’ouverture du festival, pour des raisons qui ne sont pas affichées mais que la journaliste Elizabeth Ely détaille dans un article sur truthbarrier.com (2). Lire la suite « « Positive Hell » censuré au Portobello Film Festival de Londres »

15 ans après: de la physique des gratte-ciels à celle du désastre politique.

15 ans après: de la physique des gratte-ciels à celle du désastre politique.

Un gratte-ciel en structure d’acier peut-il, même en principe, s’écrouler suite à un impact aérien et/ ou à un incendie? Cette polémique datant des événements du 11 septembre 2001, et assez bien suivie sur ce blog (1), vient de faire son entrée au journal scientifique Europhysicsnews avec un article intitulé 15 years later: on the physics of high-rise building collapses (2).

Publié ce 24 août par quatre spécialistes, dont un membre de l’association Architects & Engineers for 9/11 Truth qui milite depuis des années pour la réouverture de l’enquête publique sur cet attentat, cet article résume en quelques pages les critères de construction des tours en acier pensées pour éviter toute forme d’écroulement catastrophique par cause accidentelle – chose qui n’est jamais arrivée avant ou après le 11 septembre, mais est arrivée trois fois ce jour-là y compris sur une tour, la WTC 7, qui n’a même pas subit d’impact aérien. Il examine également le modèle physique du NIST (organisme des poids et mesures américain en charge de l’enquête technique sur l’écroulement des tours) et montre qu’il ne fonctionne qu’au prix d’hypothèses fallacieuses et ne correspond pas, malgré cela, à ce qui s’est effectivement passé sur le terrain. Lire la suite « 15 ans après: de la physique des gratte-ciels à celle du désastre politique. »

Calais en route pour l’hiver le plus chaud

Calais en route pour l’hiver le plus chaud

Et ce ne sera pas du fait du dérèglement climatique, mais du démantèlement prévu du bidonville calaisien servant de base aux assauts désespérés  de milliers de migrants tentant de rejoindre l’Angleterre. Dans les derniers mois, le bidonville a été divisé par deux en termes de surface, et multiplié par deux en termes de nombre de migrants y trouvant un refuge précaire. Près de 10 000 migrants selon les associations sur place, 6 000 selon la police (ils sont généreux) qui font face à un faisceau de fléaux:

1) Les donations diminuent, la réduction de la surface du camp ayant mené de nombreux donneurs à penser que les besoins avaient diminués d’autant. En fait ils ont doublé. La faim fait son apparition, alors même que les boutiques et restaurants mis sur pied par les migrants ont été démolis par les sombres imbéciles dits « représentants de l’Etat ». Lire la suite « Calais en route pour l’hiver le plus chaud »

Les abeilles victimes d’épandages anti-Zika!

Les abeilles victimes d’épandages anti-Zika!

En février de cette année je publiais un article irrévérencieux sur le virus Zika censé être la cause de l’explosion de microcéphalie enregistrée au Brésil fin 2015 (1). La question reste posée, la position actuelle officielle de OMS étant la suivante (2):

« Le virus Zika est une maladie bénigne et la plupart des personnes infectées par le virus ne présentent aucun symptôme. Néanmoins, l’explosion récente de la propagation du virus Zika au Brésil a été accompagnée d’une augmentation sans précédent du nombre d’enfants naissant avec une microcéphalie, soit une tête particulièrement petite.

En outre, plusieurs pays, dont le Brésil, ont signalé une forte recrudescence du syndrome de Guillain-Barré, un trouble neurologique qui peut entraîner la paralysie et la mort. Sur la base des recherches, un consensus scientifique s’est établi identifiant le virus Zika comme cause de la microcéphalie et du syndrome de Guillain-Barré. »

On notera que la version française dit « le virus Zika comme cause de la microcéphalie » alors que la version anglophone dit « Based on research, there is scientific consensus that Zika virus is a cause of microcephaly and Guillain-Barré syndrome« . Soit « est une cause », donc une parmi d’autres causes possibles. Le site dit aussi: Lire la suite « Les abeilles victimes d’épandages anti-Zika! »

LGBTQIP et nous et nous et nous!

LGBTQIP et nous et nous et nous!

En tant que simple hétérosexuel agnostique j’ai toujours pensé que si ce n’est pas un choix que d’être L, G, B, T ou machin, que c’est la nature qui nous a ainsi fait, il n’y a pas de raison de principe d’exclure qui que ce soit de quoi que ce soit, même s’il peut y avoir des raisons d’ordre technique: je ne suis pas gay mais je ne peux quand même pas donner mon sang du fait que j’ai vécu en Angleterre à l’époque de la vache folle. C’est sans doute aujourd’hui idiot comme restriction mais je n’en ferai pas une affaire personnelle ni monter la communauté des mecs-pas-gay-mais-ayant-vécu -au-RU-dans-les-années-80 et qui veulent les mêmes droits que les autres mecs-pas-gay-mais-n’ayant-pas-vécu -au-RU-dans-les-années-80. Lire la suite « LGBTQIP et nous et nous et nous! »