Chronique de la Bêtise n° 4

Éric Woerth questionné par Laurence Ferrari sur l’affaire Bettencourt:

Non, je n’ai jamais été tenté de démissionner. Pourquoi voulez vous que… ? Non je n’ai jamais été tenté de démissionner, parce que toute démission est une sorte d’aveu de culpabilité

Voilà qui mesure bien la mentalité de la bande d’enfoirés qui dirige ce pays. Donc quoi que l’on fasse, quels que soit les conflits d’intérêts et les ingérences au profit d’intérêts particuliers étalés au grand jour par la presse d’investigation, tant que l’on ne démissionne pas c’est que l’on est honnête. Et comme il est important d’être honnête pour tout un chacun, et d’autant plus pour des responsables politiques, on va pouvoir ainsi justifier toutes les mesures nécessaires pour éviter à jamais toute démission voir toute possibilité de non-réélection. Car enfin vous comprenez, perdre un mandat aux urnes c’est un peu comme une démission…

Vive la Nomenklatura française!

Vidéo: Eric Woerth Laurence Ferrari

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s