MédiaPorte 14: Open bavure place Beauvau

Celle-ci n’est pas mal du tout. Faut dire que la proie est, à nouveau, facile mais au moins c’est dit.

http://www.dailymotion.com/swf/video/xg3pzi?width=&theme=none&foreground=%23F7FFFD&highlight=%23FFC300&background=%23171D1B&start=&animatedTitle=&iframe=0&additionalInfos=0&autoPlay=0&hideInfos=0
MediaPorte n°14
envoyé par Mediapart. – L’info internationale vidéo.

Et pour faire bonne mesure, voici le communiqué officiel du syndicat policier Synergie au sujet de cette même affaire (les renvois en bas de page sont mes propres commentaires):

____________________________

SYNERGIE­OFFICIERS est  écoeuré  par  la  décision  ahurissante  du Tribunal Correctionnel de Bobigny de  condamner  les sept  policiers impliqués dans une affaire de  faux témoignage à des peines allant de  six mois à un an de prison ferme, toutes peines supérieures à celles requises initialement par le Parquet(1).

SYNERGIE­OFFICIERS réaffirme  son intransigeance quand  aux actes délictueux commis par des représentants des forces de l’ordre, mais…  (2)

SYNERGIE­OFFICERS ne peut pas feindre d’ignorer que dans ce département, il y a indéniablement deux poids et deux mesures. Ce tribunal est connu pour receler les pires idéologues de la culture de l’excuse quand il  s’agit  de  remettre  dehors à  tour de  bras les trafiquants de  stupéfiants, braqueurs, auteurs de  tentatives d’homicide, etc…  comme  en témoignent  pléthore  d’exemples récents(3). La  peine  prononcée  à  l’encontre  de  nos collègues est  donc  avant  tout  une décision syndicale  (pour ne  pas dire politique…)  déguisée en acte  juridictionnel(4) . Ceux là même qui sont les premiers responsables de la situation catastrophique de la criminalité  sur le  93  par des décisions angélistes (5) ont  décidé  de  briser  toute  une profession dont les membres risquent  leur vie au quotidien pour nos concitoyens.

SYNERGIE­OFFICIERS regrette  que  l’extraordinaire  dureté d’une  telle  décision rende la sanction totalement inintelligible. Au ­delà des sept policiers de Bobigny qui ont  fauté (6), ce sont  bel et  bien tous les policiers de  France qui prendront  ce verdit incroyable comme un camouflet à leur encontre (7) et un nouvel appel à  la haine venant de magistrats (8) qui, une  fois de  plus, ont  choisi d’affirmer  que  pour eux, l’ennemi  à combattre par tous les moyens (y compris les plus vils…) est bel et bien le « flic » et non pas le criminel !

_________________________________

(1) Si le Parquet était indépendant on pourrait effectivement trouver cela anormal, mais comme le Parquet cire les pompes du pouvoir donc de la police, la peine « juste » est probablement supérieure à sa proposition.

(2) … certains sont plus égaux que d’autres, c’est cela?

(3) On peut savoir lesquels?

(4) Tout comme les rafles, la politique du chiffre et les 800 000 gardes à vues annuelles. Commencez par faire votre propre autocritique, tas de crétins.

(5) Entre angélistes et fascistes, faites votre choix…

(6) Ah quand même!  Mais bon, mentir en qualité d’officier assermenté au point de faire envoyer un quidam en tôle à perpétuité c’est évidemment beaucoup moins grave qu’un mot de trop proféré par un quidam équivalent  à un Chevalier Bleu (exemple au hasard)

(7) Je ne vois pas pourquoi les policiers réglos devraient considérer ce jugement comme allant à leur encontre. Pour les autres, effectivement…

(8) Pour l’appel à la haine, voir Place Beauvau. Les autres ne sont que pâles imitations.

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008: sciences, société, politique... Indécrottable indépendant ayant travaillé dans la vidéo et l'informatique industrielle. Actuellement dans la photo (www.vincentverschoore.com).

3 réponses

  1. Anonymous

    Super vidéo, il est bon de rire sur cette monarchie…pardon, démocratie qui fout le camp de tous les côtés.
    Au fait, le roitelet est bien silencieux, il est en train de faire un fils à sa danseuse dans son gronavion en rentrant de l’Inde?

    J'aime

  2. Vincent Verschoore

    Vu dans le « vite dit » de ce matin sur Arrêt sur Image http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9904

    Après la condamnation des policiers menteurs du 93, Libé a interviewé le préfet de Seine Saint-Denis, le « grand flic » Christian Lambert. Un bijou: on apprend que le préfet, après la décision du tribunal de Bobigny, est allé rencontrer les policiers du commissariat concerné. Lambert: « Il faut être très attentif à ces situations. Il m’a paru important d’aller au contact pour écouter et dialoguer, et mieux renseigner le ministre. Je ne leur ai pas dit « vous avez bien fait » mais « vous devez être punis », « cependant, vous êtes suspendus de vos fonctions sans salaire depuis trois mois et je connais par vos syndicats vos difficultés financières. Vu que le délai pour le procès en appel s’allonge, nous essaierons d’y remédier ».» Y remédier comment ? La préfecture du 9-3 dispose de fonds secrets ? D’une enveloppe spéciale « oeuvres sociales » ? Le préfet ne le précise pas (et Libé ne le demande pas).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s