Les réseaux sociaux pour sortir de l'exclusion sociale?

Dans mon entourage on associe pas naturellement les réseaux sociaux et les SDF. Que l’on parle des SDF sur les réseaux comme par exemple sur Wikio, sans doute, mais que les SDF, ces invisibles, aient des comptes sur ces réseaux et parlent d’eux-mêmes?

Il existe au moins un site dédié à rendre visibilité et voix aux SDF et aux exclus de la sociétés en général par le biais des réseaux, notamment Twitter et Facebook ainsi que le mail et les blogs: www.wearevisible.com, fondé par ex-SDF Marc Horvath (compte twitter: @hardynormal) qui présente son action au travers de cette courte vidéo:

le site explique comment créer un compte mail (gratuit bien sur), un blog, un compte Twitter ou Facebook, toutes choses ne nécessitant pas d’avoir une adresse physique fixe et étant accessibles depuis n’importe quel cyber-café ou hot-spot.

Le témoignage d’une utilisatrice australienne (@nchristiana) est révélateur:

C’est étrange mais au début j’utilisais Twitter pour suivre mon chanteur préféré Kyle Cook. Je me fichait de savoir si quelqu’un d’autre écourtait ou me « suivait ». Un jour une fille du Texas qui suivait Kyle se mit à me suivre… elle fut très surprise d’apprendre que j’étais SDF. en fait les gens ne sont pas habitués à la notion de SDF du 21ème siècle, sans toit mais avec PC et téléphone portable, voir même avec parfois de l’argent en banque! Nous sommes devenus amis et son acceptation de ma situation me donne la confiance de me rendre visible, et des gens ont commencé à me suivre. J’ai même reçu un mail du Président de l’association des Jeunes Sans Domiciles, qui siège au conseil de l’Etat du New South Wales pour la réduction du nombre de SDF. C’est marrant, je suis toujours SDF. Je pensais que ces gens étaient là pour nous aider?

Les réseaux sociaux, et le web 2.0 en général permettent a certains SDF d’exister au-delà de leurs contraintes matérielles, de parler de leur expérience, de partager avec d’autres dans le même cas sans limitation de distance. Alors gadget ou réelle utilité pour cette population? Est-ce que l’accès aux réseaux sociaux rompt simplement un peu l’isolement social des SDF, ou est-ce un réel levier de changement? Sachant que les réseaux sociaux ont été un outil important des récentes révolutions tunisiennes et égyptiennes, il est sans doute permis d’espérer qu’ils serviront aussi dans le combat contre la pauvreté et l’exclusion.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s