Va t-il falloir décrocher DSK de son croc de boucher?

Selon cet article du New York Times repris un peu partout, par exemple sur Médiapart, l’accusatrice de DSK dans l’affaire que l’on sait se révèle tellement peu digne de confiance que même le procureur Vance, qui comptait bien faire ses choux gras électoraux avec cette affaire, va apparemment concéder au juge ce vendredi qu’il y a un sérieux problème avec cette affaire.

En deux mots, l’acte sexuel aurait bien eu lieu mais  les conditions seraient loin d’être celles décrites par l’accusatrice, dont il est prouvé – entre autres – qu’elle a parlé par téléphone à un mafieux derrière les barreaux le jour même de l’affaire, discutant les mérites d’entamer une poursuite judiciaire. Selon le NWTimes toujours, il n’est pas inenvisageable que DSK, actuellement cloîtré dans son appartement de grand luxe à New York,  recouvre la liberté dès la prochaine audience prévue le 18 juillet. Voir même suite à l’audience exceptionnelle convoquée ce jour à 17h30 (heure française) par le tribunal pénal de Manhattan!

S’il s’avère que l’acte sexuel a eu lieu entre personnes consentantes, cela redevient une question conjugale entre Sinclair et DSK et cela ne grandit certainement pas ce dernier, mais cela n’a plus grand chose à voir avec la justice américaine. Celle-ci, par contre, resterait sans doute intéressée de connaître les motifs réels d’une telle manipulation – si manipulation il y a, bien sur – et notamment si son but était uniquement crapuleux ou crapuleux et politique.

Je ne suis pas un supporter de DSK mais, si le NYTimes dit vrai, je ne bouderai pas mon plaisir de voir voler en éclats les théories d’auto-destruction d’un DSK n’osant pas affronter la présidentielle, et surtout voir avaler leur chapeau aux moralisateurs opportunistes de tous poils, de Sarkozy aux gens bien intentionnés mais surfant un peu trop facilement sur l’indignation chic et pas chère. C’est effrayant le nombre de gens qui pensent que la présomption d’innocence ne doit s’appliquer qu’à leur camp, et effarant le degré d’hypocrisie de l’establishment politico-médiatique.

 

Autres billets sur ce thème:

Qui accuse qui dans l’affaire Strauss-Kahn ?

Où était #DSK à l’heure du crime?

 

2 réflexions sur “Va t-il falloir décrocher DSK de son croc de boucher?

  1. Sur Le Monde: « Lors d’une brève audience surprise de dix minutes au tribunal pénal de Manhattan, le procureur Cyrus Vance a demandé au juge de lever le placement en résidence surveillée de DSK, à la suite de révélations qui ont décrédibilisé son accusatrice, une femme de chambre guinéenne de 32 ans. La justice a également décidé de lever la caution de six millions de dollars (1 million versé comptant et 5 millions de garantie) qui lui avait été imposée. Mais le procureur a refusé d’abandonner les poursuites, expliquant que le dossier n’était pas clos. La prochaine audience reste fixée au 18 juillet. »

    http://www.lemonde.fr/dsk/article/2011/07/01/dominique-strauss-kahn-remis-en-liberte-par-la-justice-americaine_1543754_1522571.html#ens_id=1522342

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s