Les dirigeants US sont-ils fous?

C’est la question que se pose, sérieusement, le lieutenant-colonel d’aviation en retraite W.J. Astore dans un article intitulé Provoking Wars: Is that what US foreign policy is all about? L’envoi la semaine dernière de 300 instructeurs militaires en Ukraine, le déploiement cette semaine d’un porte-avion au large du Yémen pour empêcher la livraison d’armes aux Houthis depuis l’Iran, sont pour lui les derniers signes d’une politique de provocation de la part des dirigeants US envers la Russie et l’Iran. Une Russie qui pourrait finalement décider d’envahir l’Ukraine pour de vrai afin de se dégager du collier étrangleur que l’OTAN cherche à lui passer au cou. L’Iran pourrait dire merde aux récents accords sur le nucléaire et s’en prendre directement à l’Arabie Saoudite, qui avec les USA est la bourse profonde permettant de financer le collier étrangleur sunnite.

Pour Astore, tout ceci est un cas d’école de capacité de projection militaire globale, de puissance globale, et de stupidité globale. Pourquoi? le budget défense des Etats-Unis est plus important encore que la somme des budgets des sept plus grosses armées hors US, dont la Russie et la Chine. Que ce soit sous administration républicaine ou démocrate, Bush ou Obama, l’élément constant reste la guerre globale. Les US livrent déjà une guerre illégale dite de « basse intensité » par drones interposés (avec des meurtres gratuits dont le récent épisode ayant fait, pour quelques heures, la Une des médias n’est que la pointe du haut de l’iceberg). Il faut bien écouler le matos et faire tourner le complexe militaro-industriel.

Les dirigeants US ont tellement envie d’aller chatouiller le gros ours russe qu’ils aident un gouvernement ukrainien qui, s’il n’était pas désigné par nos politiques et médias comme « victime » de la Russie, serait mit au ban des nations occidentales: Kiev a marqué le 70ème anniversaire de la fin de l’Holocauste en mettant à l’honneur ses collaborateurs nazis. Le régime actuel de Kiev est dominé par les néofascistes et n’hésite pas, semble t’il, à liquider ses opposants politiques.

Et cela ne va faire qu’empirer. Astore se dit qu’entre « Hillary the Hun » et les les vrais faucons du parti républicains qui vont se disputer le poste d’assassin-en-chef actuellement occupé par Obama, les investisseurs de l’industrie militaire vont pouvoir passer du septième ciel au huitième.

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008: sciences, société, politique... Indécrottable indépendant ayant travaillé dans la vidéo et l'informatique industrielle. Actuellement dans la photo (www.vincentverschoore.com).

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s