Une scène du dernier film de Spielberg, le Pont des Espions, montre le face-à-face entre  l’avocat James Donovan joué par Tom Hanks, chargé de défendre un espion soviétique devant une cour américaine, et l’agent Hoffman de la CIA qui cherche à savoir ce qui se dit entre Donovan et son client. Démarche évidemment illégale faisant que, après avoir souligné l’ascendance allemande de Hoffman ainsi que sa propre ascendance irlandaise, Donovan rappelle à Hoffman que la seule chose qui fait qu’ils sont tous deux citoyens des Etats-Unis est leur reconnaissance et leur respect des lois constitutionnelles de ce pays. Cela, et rien d’autre.

Cette scène doit à mon avis être transposée, imposée même, sur l’état actuel du débat communautariste français. Nous faisons ici face à une litanie de grands n’importe quoi fusant de toutes parts du petit monde intello-politico-médiatique, un gloubi-goulba où la bien-pensance d’une certaine « gôche » se frotte à un féminisme parfois étroit exacerbé par les barbus qui affichent leur extrémisme décomplexé à la télé, le tout récupéré par la droite et l’extrême-droite qui soutiennent un courageux élu arabo-musulman de gauche qui ose s’affirmer croyant et laïc, élu évidemment critiqué par ladite gôche pour avoir critiqué lesdits barbus. (1)

On se marre bien, mais ça devient quand même lassant. Inquiétant même, lorsque les quelques guignols et apprenti-dictateurs qui accaparent le pouvoir suprême peuvent décider de maintenir ad vitam un état d’urgence à seule fin d’utilité politicienne. A tel point que la seule pointure intellectuelle et morale qui restait à ce gouvernement anciennement de gauche, Christiane Taubira, s’estime obligée de partir. Partir pour résister, dit-elle. (2)

Cette situation résulte directement de la mise sous tutelle de la liberté d’expression sous la pression d’un cancer politicien, médiatique et juridique qui grignote, depuis des années, le fondement de ce qui constitue la citoyenneté française. L’hypocrisie est la nouvelle vertu. Pas seulement en France bien sûr, en Italie l’affaire des statues antiques recouvertes pour ne pas choquer le président iranien est un superbe exemple de lâcheté et d’hypocrisie mais, en France, l’hypocrisie a ceci de particulier qu’elle cherche souvent a se cacher derrière le fin voile de la laïcité.

La dénaturation du socle fondateur liberté+égalité sous la pression de l’opportunisme communautariste fait qu’à tout moment n’importe qui peut se retrouver vilipendé ou placé face à un tribunal pour avoir osé dire quelque chose susceptible de choquer une quelconque  communauté – d’intérêts, de genre, d’origine, de religion, etc… Pour paraphraser James Donovan, l’émasculation du principe de la liberté d’expression, élément fondamental de la laïcité, au profit de la manipulation politicienne et communautariste mène à la disparition du seul lien – avec l’égalité – qui fait que des gens différents peuvent se sentir unis et partenaires d’un projet commun, en l’occurrence le projet « France » et a fortiori le projet « Europe ». Et cette accusation ne vaut pas que pour les islamistes, loin s’en faut.

La sortie de Manuel Valls sur l’idée que la France et Israël sont comme deux soeurs, alors même que Netanyahou accuse Ban Ki-Moon d’aider les terroristes lorsque se dernier dénonce le développement colonial israélien en Csijordanie (3), illustre la déchéance morale et intellectuelle totale de cette « élite » lancée dans une fuite en avant vers le monde dystopique décrit par Orwell dans 1984, un monde où plus rien n’a de sens hors la sécurisation des pouvoirs absolus de cette élite. La collaboration totale du premier ministre français avec le lobby juif, qui devrait être violemment critiquée par le Parlement et la société civile, passe comme lettre à la poste du fait de la crainte de l’insulte suprême, « toi antisémite! ». Mais tout comme Elisabeth Badinter appelle à ne pas craindre l’accusation d’islamophobie dans la – juste et nécessaire – dénonciation d’un extrémisme culturel parfaitement incompatible avec les principes fondateurs de liberté et d’égalité (4), il faut dénoncer au nom de la laïcité et de l’égalité tous les clientélismes communautaristes de la part de personnes chargée de mandats publics.

Mais, et c’est là où cela se complique, une partie très audible de la mouvance qui prétend défendre la laïcité s’est muée en un communautarisme laïcard tout aussi néfaste. La charge de Caroline Fourest dans son article du 22 janvier contre l’association Coexister, animée par Samuel Gzrybowski, est emblématique (5): elle accuse cette association visant l’entente inter-religieuse de s’en tenir à la dimension de neutralité de la laïcité. Alors même que cette notion de neutralité est l’élément fondamental de la loi sur la laïcité. Mais non, pour Fourest et la mouvance laïco-intégriste il n’y a plus de place pour la neutralité, seulement « pour » ou « contre ».

Qu’elle critique certaines positions démagogiques de l’Observatoire de la Laïcité, ou pointe les mensonges à deux balles du CCIF, très bien. Mais, l’intégrisme laïcard est tout aussi nihiliste et totalitaire que l’intégrisme religieux classique, en fait c’est exactement la même chose sauf que l’on remplace « sacré » par « science » et « religion » par « raison ». Alors même que sciences et raison sont des créations humaines au même titre que dieux et religions, et qu’une société basée sur la pure rationalité ne peut être que totalitaire, policière et pénitencière. L’eugénisme, le génocide, l’esclavage sont tous des moyens parfaitement rationnels et scientifiquement défendables pour arriver à une société n’ayant rien à envier aux pires théocraties. Rien d’anormal, dès lors, que des gens tels Fourest applaudissent l’état d’urgence, c’est même… parfaitement rationnel.

L’enjeu est de trouver une juste voie entre tous ces extrêmes, et avant tout de réaffirmer cette loi fondamentale de la liberté d’expression – la vraie, seul véritable rempart contre le communautarisme et la manipulation politicienne. Comme le disait récemment Salman Rushdie, dès que l’on me dit « je suis pour la liberté d’expression, mais… », j’arrête d’écouter. (6) Mais qui, aujourd’hui, porte ce discours? Beaucoup de gens en fait, mais que l’on ne peut plus rassembler sous une bannière unique. Les notions génériques de gauche et de droite n’existent plus car vidées de leur sens et interchangeables. Les extrêmes, auparavant surtout représentatifs de certains délires sociopathes, sont colonisés par des gens à la recherche de quelques principes clairs face à l’incommensurable hypocrisie du grand théâtre mondialisé. J’ai rencontré des italiens de culture chrétienne devenus musulmans « durs » au nom de la nécessité de règles de vies strictes face au pourrissement qu’induit, chez certains, une société permissive qui ne vous demande ni ne vous propose rien qui vous fasse lever le matin.

Le communautarisme et le tout-sécuritaire ont remplis le vide laissé par la disparition du politique dans le trou noir de la politique arriviste et partisane, de la corruption, de l’ineptie et de l’hypocrisie. Combattre l’intégrisme islamique ou l’extrême-droite ne sert à rien si l’on a rien à proposer qui en vaille la peine et la laïcité n’est pas une proposition, c’est un outil pour faire une proposition. Ce n’est pas en transformant cet outil en un objet de domination parmi d’autres que l’on fera avancer les choses.

 

Notes:

(1) http://www.causeur.fr/laicite-soutien-total-a-amine-el-khatmi-36415.html

(2) http://www.francetvinfo.fr/politique/direct-demission-christiane-taubira-parfois-resister-c-est-rester-parfois-resister-c-est-partir_1287405.html

(3) http://www.lefigaro.fr/international/2016/01/27/01003-20160127ARTFIG00107-benyamin-netanyahou-accuse-ban-ki-moon-d-encourager-le-terrorisme.php

(4) http://www.marianne.net/elisabeth-badinter-il-ne-faut-pas-avoir-peur-se-faire-traiter-islamophobe-100239221.html

(5) https://carolinefourest.wordpress.com/2016/01/21/pourquoi-jean-louis-bianco-a-t-il-fache-tant-de-laiques/

(6) https://www.youtube.com/watch?v=dqMPyIHdgqc

 

 

Une réflexion sur “Contre l’intégrisme laïcard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s