Syrie: Israël s’emmêle.

Syrie: Israël s’emmêle.

Voici un an et demi, en septembre 2015 et au début de l’installation de la force russe aux côtés d’Assad, le premier ministre israélien Netanyahou faisait une importante visite à Moscou (1). Importante car Israël a pour habitude de faire des incursions aériennes en territoire syrien en vue, officiellement, de détruire les convois d’armes qui y transitent en provenance d’Iran au profit du Hezbollah. L’Iran, le Hezbollah et les russes étant, comme chacun sait, alliés dans la guerre contre Daech et, plus généralement, l’opposition à Assad. Guerre dans laquelle Israël a une position neutre, se contentant de surveiller la Syrie et le Liban depuis le plateau du Golan (territoire syrien conquis par Israël en 1967). Il fallait donc s’assurer que les F-16 israéliens n’allaient pas se retrouver confrontés aux Su-27 russes stationnés à Lattaquié, ou chassés par les missiles ultras-performants S-400 (SA-21 en langue OTAN) de ces mêmes Russes.  Lire la suite « Syrie: Israël s’emmêle. »

Collusion Trump-Poutine: fin de partie.

Collusion Trump-Poutine: fin de partie.

Le choc de la défaite d’Hillary Clinton face à Donald Trump a fait émerger toute une industrie médiatique sur le thème d’une collusion entre Trump et Poutine, allant jusqu’à prétendre que la nouvelle administration US est sans doute sous contrôle russe! Le point de départ de cette théorie du complot fut le dossier de Buzzfeed où un ex-agent britannique, Christopher Steele, publiait une enquête présentant Trump comme un « client » des Russes. A cela s’ajouta un rapport de la CIA accusant les Russes d’avoir piraté la campagne de Clinton. Dans les deux cas, accusations sans preuves mais suffisantes pour faire décoller la fusée conspirationniste anti-Trump et la transformation du camp Démocrate en un cirque de zombies tournant en rond en hurlant dans l’attente de LA preuve de la subordination de Trump à Poutine et l’impeachment définitif du monstre à la crinière orange.  Lire la suite « Collusion Trump-Poutine: fin de partie. »

L’Etat Profond et autres cancers

L’Etat Profond et autres cancers

L’Etat Profond et sa succursale de services secrets, de manipulation et de corruption sont un thème récurrent sur ce blog. Thème dont les relents un peu occultes voire paranoïaques tendent à faire labelliser ses analystes – et a fortiori ses détracteurs – de conspirationnistes, terme fourre-tout quotidiennement utilisé par les médias « sérieux » qui évitent ainsi de devoir discuter de sujets susceptibles de trop remettre en cause leur conception bien cadrée du monde.

Mais il existe des exceptions, et ce mercredi matin sur France Culture le programme CulturesMonde  (1) proposait une émission intitulée « Le « deep state » américain, fantasme d’une administration parallèle« , avec pour invités le professeur de civilisation américaine Pierre Guerlain, le professeur auteur du livre « Le renseignement américain : entre secret et transparence, 1974-2013 » Gildas Le Voguer, et le journaliste politologue spécialiste de la Turquie Ali Kazancigil. Lire la suite « L’Etat Profond et autres cancers »

Mélenchon, là où ça coince.

Mélenchon, là où ça coince.

Personnellement j’aime bien Méluche pour son côté rentre-dedans et un diagnostique général de ce qui ne va pas en France, en Europe et dans le monde avec lequel je suis globalement d’accord. Je suis également globalement d’accord sur un certain nombre de points du programme JLM2017, en particulier l’avènement d’une 6ème république adaptée à la réalité contemporaine et capable de réduire très fortement la corruption et les situations de rente inhérentes au système actuel. Le remplacement du nucléaire par du renouvelable aussi, bien sur. Nous ne sommes qu’au début d’une catastrophe nucléaire à Fukushima qui va durer des siècles, et l’argument « d’accident impossible ici » n’est qu’une dangereuse illusion – surtout à l’ère des drones capables de porter des charges militaires.

On peut discuter longtemps des autres propositions, sur les retraites, la Sécu, la « règle verte » etc…, comme dans tout programme le politique propose et la réalité dispose. Non, là où ça coince vraiment c’est sur la stratégie politique d’une part, et sur l’Europe d’autre part. Et c’est sur ces aspects-là qu’apparaît la réalité de l’animal politique, le professionnel supposément anti-système qui connait et profite quand même à fond dudit système. Lire la suite « Mélenchon, là où ça coince. »

Pourquoi Macron?

Pourquoi Macron?

On aurait pu croire que la sortie de jeu de Hollande, l’élimination de Valls et l’explosion en vol de Fillon ouvrirait un boulevard à ce que l’on nomme globalement »la gauche », face à une extrême-droite renforcée par la faction  la plus radicale de la droite conservatrice. Mais il est clair que cette « gauche », en fait, n’existe pas. Tout comme le gros des troupes LR est incompatible avec le FN car n’ayant aucun intérêt à sortir de l’Euro et encore moins de l’Europe, les troupes du PS ne peuvent se mélanger à celles de Mélenchon pour les mêmes raisons. C’est bien pour cela que Mélenchon n’a pas participé à la primaire socialiste, et qu’un accord PS-JLM est fondamentalement impossible.

On aurait pu croire que Hamon, ayant battu Valls et relégué aux poubelles de l’Histoire la dérive autoritaire du colérique Hobbesien (1), ayant récupéré les verts, bénéficiant d’un début d’amélioration de la conjoncture économique française et bien ancré dans une « vraie gauche », serait en mesure de récupérer un maximum de support de tout ce qui gravite autour de la gauche et du centre-gauche en vue d’une offre crédible face à une droite tirant très fort, merci Fillon, sur le bleu marine.  Lire la suite « Pourquoi Macron? »

Vault7: Wikileaks dévoile la machine de cyberguerre occulte de la CIA!

Vault7: Wikileaks dévoile la machine de cyberguerre occulte de la CIA!

Ce mardi, l’organisation Wikileaks met en ligne un fichier contenant un ensemble d’informations sur l’arsenal de guerre du cyberespace de la CIA. Les données rendues disponibles (1) couvrent la période de 2013 à 2016, soit près de 8 000 pages décrivant un ensemble de programmes d’armes visant à peu près tous les supports: ordinateurs, smartphones, télévisions mais aussi, par exemple, les systèmes de contrôle embarqués dans les véhicules (permettant de créer des « accidents de la route » à distance…).

Cette publication survient à peine un mois après la révélation, toujours par Wikileaks, de l’espionnage organisé par la CIA pendant l’élection française de 2012. Selon Wikileaks, cette opération visait les principaux partis en lice (PS, UMP et FN) et leurs principales personnalités, par infiltration humaine et électronique, et fut active de novembre 2011 à  septembre 2012 (2). On se doute qu’une opération similaire est en place actuellement.  Lire la suite « Vault7: Wikileaks dévoile la machine de cyberguerre occulte de la CIA! »

L’Univers holographique, suite mais pas fin.

L’Univers holographique, suite mais pas fin.

La théorie de l’univers holographique est un élément récurrent de ce blog (1). Hautement spéculative mais en même temps capable de résoudre nombre de problèmes avec les théories dominantes du Big Bang et de la mécanique quantique, elle est devenue un sujet de recherche expérimentale autant que théorique. Et on semble avoir un premier résultat expérimental.

Pour résumer le concept, il est démontré qu’en principe toutes les lois connues de notre univers tri-dimensionnel (plus le temps) fonctionnent parfaitement dans un univers bi-dimensionnel, et se faisant on arrive à résoudre certains sérieux problèmes – notamment la nature de la gravité aujourd’hui décrite par deux théories irréconciliables – la relativité et la physique quantique – ainsi que l’hyperinflation de l’univers initial requise aujourd’hui par la théorie du Big Bang. Hyperinflation dont on ne connait toujours pas grand chose du mécanisme, et qui est l’équivalent de la matière sombre discutée dans le billet précédant (2) au sens où c’est un concept imaginé pour combler le décalage entre la théorie et l’observation, et que l’on cherche ensuite à démontrer expérimentalement. Sans grand succès jusqu’à présent, d’où l’intérêt d’autres pistes de recherche.  Lire la suite « L’Univers holographique, suite mais pas fin. »

Gravité entropique contre matière noire.

Gravité entropique contre matière noire.

Après la gravité de Newton basée sur l’attraction des masses, puis celle d’Einstein sur la déformation de l’espace-temps, puis la gravité quantique qui constate les mêmes effets mais partant d’un modèle incompatible avec Einstein, voici peut-être venue l’ère de la gravite entropique.  Lire la suite « Gravité entropique contre matière noire. »

Guerre ouverte entre Donald Trump et l’Etat Profond US

Guerre ouverte entre Donald Trump et l’Etat Profond US

Le monde ayant suivi, de près ou de loin, les tirs de barrage entre le futur président US Donald Trump et l’establishment, peut se poser quelques questions sur la santé mentale des maîtres de la première puissance militaire mondiale. La situation est brillamment résumée par cet article de Glenn Greenwald dans The Intercept ce 11 janvier (1), intitulé « L’Etat Profond (2) part en guerre contre le Président-Elu », dont je vous traduit ci-dessous la partie qui pose le contexte de l’affaire. Je précise à toutes fins utiles que Greenwald n’est pas un supporter de Trump et qu’il est celui qui a fait publier les découvertes d’Edward Snowden sur la NSA.  Lire la suite « Guerre ouverte entre Donald Trump et l’Etat Profond US »

De l’imperceptibilité du réel.

De l’imperceptibilité du réel.

Une thématique fort à la mode en ce début 2017, suite notamment au Brexit et à l’élection de Donald Trump, est l’avènement d’un monde « post-factuel » où, selon la Tribune par exemple, « C’est une époque nouvelle où les faits n’auraient plus d’importance et où chacun se déterminerait davantage en fonction de ses opinions et de ses préjugés que d’une analyse froide et circonspecte de la réalité.(1) » Le Oxford Dictionary a même choisi le mot « post-truth », ou « post-vérité », comme mot de l’année 2016.

Mais là n’est pas l’objet de cet article, c’est juste une introduction commode à un sujet qui l’est beaucoup moins: notre notion fondamentale qu’il y a un lien fort entre notre survie, au sens large, et notre perception précise de la réalité du monde, serait fausse. Lire la suite « De l’imperceptibilité du réel. »