Les chauffeurs de salles terroristes

Brillante synthèse de la non-politique étrangère française et de la grande responsabilité de Sarkozy et BHL dans le merdier moyen-oriental actuel, grandement aidés en cela par la vat-en-guerre Hillary Clinton.

Nicolas Beau et Jacques-Marie Bourget débattent sur le plateau des Trublions de l’info.

 

A mettre en lien avec le récent article Rafales pour le Caire: La Libye fumeux

Rafales pour le Caire: la Libye fumeux

_____________

MAJ du 1er septembre 2016

Suite au contrat signé en février 2015 pour 24 rafales et une frégate, une nouvelle proposition pour 12 rafales supplémentaire fut soumise à l’Egypte en juin 2016. En plus de cela, et faisant suite à l’achat par l’Egype d’un satellite militaire français (Thales / Airbus), il y aurait selon la Tribune:

« Outre les 12 Rafale, les industriels français proposent au Caire l’armement des quatre corvettes Gowind vendues en 2014 ainsi que quatre autres navires de guerre (deux nouvelles Gowind, l’Adroit et un patrouilleur de 54 mètres de type P400). De son côté, Safran propose le drone tactique Patroller, qui a été choisi par l’armée de terre française. Airbus Helicopters pousse l’hélicoptère de transport NH90 : 24 exemplaires dont 12 TTH (version terrestre) et 12 NFH (version marine). Enfin, Airbus souhaiterait vendre à l’Egypte l’avion de transport militaire A400M en Égypte (10 à 12 appareils). »

Qui paye? Pas l’Egypte vu ses gros problèmes budgétaires associés à la chute des prix du pétrole et le peu de tourisme qui lui reste. Mais elle bénéficie des largesses des monarchies du Golfe: une petite vingtaine de milliards en provenance de l’Arabie saoudite, Koweit et Emirats Arabes, sans oublier une aide annuelle de plus d’un milliard en provenance des USA.

Dans quel contexte? Voir l’article ci-dessous…

_____________

La signature de la vente de 24 avions de chasse Rafale et d’une frégate couronne une superbe opération de marketing du complexe militaro-industriel français, qui restera certainement dans les manuels didactiques des apprentis dictateurs, meurtriers de masse et terroristes en costume-cravate. Du beau boulot, illustrant à merveille l’insondable hypocrisie, corruption et communauté d’intérêts de tout ce beau monde qui adore nous faire la leçon sur les « valeurs » de la République. MDR, le « M » étant malheureusement à prendre au sens premier.

Reprenons. Le contexte date de 2005 avec les accords entre Sarkozy et Kadhafi sur le sujet du financement de la campagne électorale du premier en vue de l’élection présidentielle de 2007. Médiapart a consacré de nombreuses pages à cette enquête, dont les conclusions n’ont jamais été démenties, Lire la suite « Rafales pour le Caire: la Libye fumeux »

Que marquent réellement les pyramides et le Sphinx de Gizeh?

Que marquent réellement les pyramides et le Sphinx de Gizeh?

Les spéculations sur ce qui se trouve – ou pas – à l’intérieur de la Grande Pyramide (voir ce récent billet « Le mystère de la Grande Pyramide, un pas de plus« ), et de la signification plus générale de cet extraordinaire ensemble de pyramides sur le plateau de Gizeh, occupent agréablement un dimanche après-midi pantouflard.

Il est généralement accepté que ces pyramides furent construites vers 2500 avant notre ère: Khéops, la plus grande et la seule de 7 merveilles du monde antique à être arrivée jusqu’à nous – et objet de la majorité des spéculations et études du fait de sa complexité, ensuite la pyramide de son fils Khéphren puis celle de son petit-fils Mykérinos. Les historiens  attribuent à Khéphren où à Khéops la construction du Sphinx, et Mykérinos se serait contenté d’une « modeste » pyramide (65m de haut contre 143 pour Khéphren et 146 pour Khéops) car soucieux d’épargner les efforts de son peuple. Ce qui n’empêche que « des vestiges du temple funéraire érigé au pied de sa pyramide donnent la mesure de la perfection que ses architectes ont recherchée dans la mise en œuvre de la construction : certains blocs, appareillés à joints vifs, atteignent en effet le poids de 200 tonnes. » Lire la suite « Que marquent réellement les pyramides et le Sphinx de Gizeh? »

Le mystère de la Grande Pyramide, un pas de plus

En 2002 le secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, estimait que l’exploration des deux « conduits de ventilation » d’une soixantaine de mètres partant de la Chambre de la Reine, et bloqués par des portes de pierre travaillées dotées de « poignées » en cuivre photographiées par un petit robot (Upuaut-2 pour le conduit Sud) en 1993 puis en 2002 (robot Pyramid Rover pour le conduit Nord), constituait le dernier mystère de la Grande Pyramide.

Pour de nombreux chercheurs c’est en fait loin d’être le dernier mystère entourant la seule des sept merveilles du monde antique encore visible aujourd’hui, mais l’examen de ce mystère-ci a fait un pas en avant ce 24 mai 2011 avec les premières photographies de l’arrière de la porte Sud. Lire la suite « Le mystère de la Grande Pyramide, un pas de plus »

Barack Obama sur le Moyen Orient et l'Afrique du Nord

Barack Obama vient de faire un discours sur le positionnement des Etats-Unis d’Amérique sur les révolutions en cours au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Faisant particulièrement référence à la Tunisie (le pays déclencheur des évènements de la région) et à l’Egype (le plus grand pays de la région et allié historique des US), il a estimé qu’il s’agissait d’une opportunité historique pour l’auto-détermination des peuples, et que les USA comptaient participer activement à cette auto-détermination.

« Passer du monde tel qu’il est au monde tel qu’il devrait être (the world as it should be) », introduction à une politique proactive de changement politique et économique. Au-delà des axes traditionnels de la politique US dans cette région (la lutte anti-terroriste, le libre échange, la sécurité nucléaire…) Obama propose une implication américaine portant sur l’opposition à l’usage de la violence contre les populations (référence particulières à la Libye, la Syrie, l’Iran et Bahreïn), le respect des droits universels et notamment l’égalité des femmes et la liberté de religion, la liberté d’expression (même celle avec laquelle les US n’est pas d’accord) et la démocratie. Lire la suite « Barack Obama sur le Moyen Orient et l'Afrique du Nord »

Noam Chomsky: la connexion Madison – Le Caire

Je faisais référence dans ce billet à un certain lien entre la révolte populaire au Wisconsin et la révolution égyptienne, lien symbolisé par le message du leader syndical Kamal Abbas aux manifestants de Madison.

Noam Chomsky vient de publier un article intitulé The Cairo-Madison Connection dans lequel il analyse plus avant les similarités et différences entre ces deux évènements, certes d’envergure différente mais tous deux le fruit d’un refus de la dictature politique dans un cas, économique dans l’autre. Il note qu’au delà d’une certaine ressemblance (implication des jeunes, utilisation intensive des réseaux sociaux) ces deux mouvements n’ont pas le même but: les égyptiens veulent établir des droits, les américains veulent protéger ceux qu’ils ont déjà.

Chomsky fait une critique en règle de l’hypocrisie politique occidentale et des méfaits de la financiarisation de l’économie, estimant que « Washington va rester sur sa politique traditionnelle: la démocratie (au Moyen-Orient, ndt) n’est tolérable que si elle est conforme a ses objectifs économiques stratégiques. Le mythe américain de désir de démocratie est réservé aux idéologues et à la propagande« . Et parlant de propagande il ajoute un peu plus loin que « la colère populaire doit être écartée des agents de la crise financière, de ceux qui en profitent. Par exemple ………. le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, va recevoir cette année un bonus de $12,6 million pendant que son salaire de base triple pour atteindre $2 millions. Il faut au contraire blâmer les enseignants et les fonctionnaires pour leurs gros salaires et pensions – tout cela n’est que fabrication, selon un modèle bien connu« .

Pour Noam Chomsky,  le destin de la démocratie se joue autant à Madison, Wis. qu’à Tahrir Square mais de manières différentes.

 

 

 

Wisconsin: dansez-vous le Madison?

« L’esprit de l’Egypte à Madison », voilà le titre d’un article aujourd’hui dans Mother Jones du journaliste Andy Kroll couvrant les manifestations à Madison (Wisconsin) suite au projet de loi du nouveau sénateur républicain Scott Walker. Si vous découvrez ce sujet voir d’abord les billets  « Révolution populaire aux USA? » et « Surréaliste Wisconsin« .

Peut être que, finalement, la situation à Madison est quelque peu comparable à la situation égyptienne juste avant la chute de Moubarak, c’est du moins la nette impression de Kroll: « believe me, the spirit of Cairo is here ». A l’intérieur du Capitol, des posters d’un Egyptien tenant un panneau qui dit: »L’Egypte est avec les travailleurs du Wisconsin: un monde, une douleur. » Des centaines de manifestants (sur 70 000 environs ayant fait le déplacement sur Madison) agitent des drapeaux égyptiens. Lire la suite « Wisconsin: dansez-vous le Madison? »

Hypocrisie et corruption, mamelles des classes politiques délinquantes

Quel festival mes amis, depuis l’arrivée du raz de marée du ras le bol des populations en Tunisie, Egypte, Algérie, Emirats, Libye, etc.  sous le regard médusé – voir inquiet – de notre racaille politicienne qui ne sait plus comment cacher ses relations plus ou moins inavouables avec ces anciens régimes « amis ». Certes, la realpolitik est toujours de mise et il faut bien composer avec les régimes quels qu’ils soient, peu importe les valeurs que l’on est censé défendre, mais la rapidité du retournement de situation que nous vivons depuis quelques semaines prend à contre-pied les ritournelles bien huilées de nos communicants et illumine férocement le décalage entre le discours « d’après » saluant les révolutionnaires et la réalité « d’avant » toute de promiscuité avec ces régimes autoritaires et corrompus. Lire la suite « Hypocrisie et corruption, mamelles des classes politiques délinquantes »