Cet été, burkinez à la plage!

Cet été, burkinez à la plage!

L’observation des débats et actions en justice cet été autour du fameux burkini photographie de manière intéressante l’état du débat public dans ce pays. En premier lieu elle montre que la possibilité de débat existe toujours bel et bien malgré la provocation et la manipulation des uns et des autres. C’est déjà pas mal.

Ensuite, que la question fondamentale sur la nature et la signification de l’accoutrement en question ayant trouvé une réponse en droit – il ne signifie rien qui tombe sous le coup de la loi, dixit le Conseil d’Etat, allant en cela à l’encontre du tribunal administratif de Nice qui avait, lui, validé les arrêtés anti-burkini en arguant de la revendication identitaire islamiste du vêtement et de l’inacceptabilité d’un tel abaissement du statut de la femme (obligée de se couvrir même à la plage) dans une société démocratique – il reste à lui trouver une réponse politique et sociale. Lire la suite « Cet été, burkinez à la plage! »

Néo-féminisme, idéologie victimaire ou vecteur de progrès social?

Néo-féminisme, idéologie victimaire ou vecteur de progrès social?

En ce jour de célébration des droits de la femme la plus élémentaire prudence éditoriale consisterait à simplement saluer le combat féministe, mesurer le chemin parcouru et jalonner, tant que faire se peut, le chemin restant à parcourir pour que la femme, ici comme (surtout) ailleurs, jouisse effectivement des mêmes droits et libertés que nous-mêmes, les zhommes avec un petit ‘h’.Chiche! Lire la suite « Néo-féminisme, idéologie victimaire ou vecteur de progrès social? »

Être ou ne pas être… un tolérant.

Être ou ne pas être… un tolérant.

La montée des communautarismes en Europe pose de sérieuses questions aux occupants traditionnels de nos contrées baignées, en grande majorité, dans un environnement civique prônant un haut niveau de tolérance. Cette tradition n’est pas ancienne, on peut dire qu’elle date de la fin de la Seconde Guerre Mondiale où le décompte des horreurs a engendré la Charte des Droits de l’Homme et l’obligation pour tout un chacun de tolérer l’autre, même s’il ne l’aime pas. La tolérance mutuelle garanti, sinon l’amour, du moins une certaine capacité à vivre ensemble à partir du moment ou tout le monde s’accorde sur un socle commun, un ensemble de règles valables pour toutes et tous qui garantissent, dans les faits, la possibilité du vivre-ensemble. Lire la suite « Être ou ne pas être… un tolérant. »

Contre l’intégrisme laïcard

Contre l’intégrisme laïcard

Une scène du dernier film de Spielberg, le Pont des Espions, montre le face-à-face entre  l’avocat James Donovan joué par Tom Hanks, chargé de défendre un espion soviétique devant une cour américaine, et l’agent Hoffman de la CIA qui cherche à savoir ce qui se dit entre Donovan et son client. Démarche évidemment illégale faisant que, après avoir souligné l’ascendance allemande de Hoffman ainsi que sa propre ascendance irlandaise, Donovan rappelle à Hoffman que la seule chose qui fait qu’ils sont tous deux citoyens des Etats-Unis est leur reconnaissance et leur respect des lois constitutionnelles de ce pays. Cela, et rien d’autre. Lire la suite « Contre l’intégrisme laïcard »

Quand j’habitais du côté de Molenbeek…

Quand j’habitais du côté de Molenbeek…

Molenbeek fait la Une depuis que la France a découvert que cette petite commune de l’Ouest bruxellois servait de base djihadiste. J’ai habité quelques années juste à côté, dans la commune d’Anderlecht, surtout connue pour son club de foot mais souffrant, elle aussi, d’une islamisation grignotante. Je suis parti en 2000, à une époque où l’islamisation avançait de rue en rue, les boucheries traditionnelles se faisant remplacer par des boucheries halal et les boulangeries proposant des pains marocains à côté des classiques « pistolets ».  Lire la suite « Quand j’habitais du côté de Molenbeek… »

Morano, islamistes & Cie: et Voltaire alors?

Morano, islamistes & Cie: et Voltaire alors?

DSC_0671-001

La liberté d’expression est souvent symbolisée par une citation célèbre attribuée à Voltaire:  « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » Sauf que Voltaire n’a jamais dit cela, mais le symbole est resté. Symbole aujourd’hui troué de toutes parts, étendard déchiré et méconnaissable d’un pilier en voie d’effondrement de la civilisation occidentale. Lire la suite « Morano, islamistes & Cie: et Voltaire alors? »

Ali Al-Nimr, l’islam, le sabre et la croix.

Ali Al-Nimr, l’islam, le sabre et la croix.

AlialnirmD’ici quelques jours, sauf miracle, un jeune homme de 20 ans du nom de Ali Al-Nimr va être guillotiné décapité puis crucifié en public. Son crime? Critique des autorités. Encore un coup du grand méchant Bachar? Non. Alors des barbus débiles de Daech? Non plus. Les talibans? Même pas. Non, c’est chez nos amis wahhabites d’Arabie saoudite (1). Lire la suite « Ali Al-Nimr, l’islam, le sabre et la croix. »

Terrorisme islamiste, le mal nommé.

Terrorisme islamiste, le mal nommé.

La lecture d’avis crédibles sur la nature du terrorisme islamiste, aujourd’hui symbolisé par Daech, remet en question la dominante religieuse de ces entreprises meurtrières. Ces lectures sont notamment des témoignages de personnes qui y sont allées et en sont revenues désillusionnées, l’analyse du juge Trévidic qui vient de quitter le pôle antiterrorisme après 15 années, et des articles de journalistes spécialisés tel Jason Burke pour le Guardian. Lire la suite « Terrorisme islamiste, le mal nommé. »

Islamisme et nous: vraie guerre ou plan com?

Islamisme et nous: vraie guerre ou plan com?

Il semble y avoir, au sein du microcosme français, deux grandes manières d’interpréter la nature du terrorisme islamiste, et la réponse à y apporter.

D’un côté, ceux et celles qui y voient une vraie guerre: c’est eux contre nous, eux étant les islamistes en général, et nous les héritiers des Lumières et les musulmans « éclairés », forcément. De ce point de vue, les islamistes sont engagés dans une guerre globale visant à la domination d’un Islam radical labellisé par Valls « islamo-fascisme », et notre rôle est de nous défendre par tous les moyens, y compris ceux qui rognent nos propres libertés. C’est le camp du gouvernement français dit de gauche, mais ce camp s’étends bien au-delà: la droite et le FN dans la sphère politicienne adhèrent à cette interprétation, tout comme des intellectuels telle Alexandra Laignel-Lavastine, dont le Figaro publiait hier un grand entretien. Lire la suite « Islamisme et nous: vraie guerre ou plan com? »

Ah, la douce lueur des bombes dans le désert irakien…

Ça faisait longtemps, ce bruit de bottes occidentales sur le sable irakien au nom de la liberté d’un peuple opprimé par le grand méchant dictateur islamiste. Après les cuisants échecs de ces treize dernières années, et la multiplication des foyers islamistes en réaction à l’insondable hypocrisie d’une politique à deux vitesses qui ne dit rien des atrocités des »amis », de Guantánamo au régime islamiste wahhabite saoudien en passant par les petites répressions sanglantes genre Bahrain que l’on brosse discrètement sous le tapis, mais politique qui bondit en se frappant le torse et en hurlant son indignation dès que l’ennemi, en l’occurrence l’idiot utile généralement barbu mené par le fric, l’ignorance et, pour les plus cons, la promesse des 99 vierges, grignote un peu trop de terrain où se permet de trancher des gorges d’otages occidentaux – paix à leurs âmes. Pratique qui, par ailleurs, est assez courante dans les milieux du banditisme latino mais ces victimes-là n’intéressent pas grand monde. Et qui n’est guère pire que la torture infligée au condamnés à mort dans les prisons US ou le fait de couper les mains aux voleurs comme cela se pratique chez nos « amis » wahhabites. Lire la suite « Ah, la douce lueur des bombes dans le désert irakien… »