Journée mondiale du Sida: à l’Aides!

Journée mondiale du Sida: à l’Aides!

1er décembre 2016, journée mondiale du Sida. France Culture y consacrait une partie de sa matinale en invitant le directeur de l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida (ANRS),  Jean-François Delfraissy ainsi que  le Dr Marc Gastellu-Etchegorry, secrétaire médical international adjoint de Médecins sans frontières (1). Gentillette discussion où l’on fait la promotion d’une recherche désintéressée et tournée vers la santé des patients (LOL), la prise préventive de Truvada (2) pour compenser (et de fait encourager) le refus d’utilisation du préservatif chez les homosexuels (d’où le retour massif de la syphilis entre autres MST qui se fichent bien du Truvada), et les espoirs sur le succès d’un énième test de vaccin anti-vih qui va se dérouler en Afrique du Sud d’ici à 2020 (3) et dont le taux de protection, dans le meilleur de cas, devrait tourner autour de 50%… Bref, business as usual. Lire la suite « Journée mondiale du Sida: à l’Aides! »

Truvada mon amour

Truvada mon amour

Marisol Touraine, ministre de la santé, vient d’annoncer la mise à disposition du Truvada à titre préventif aux personnes à risque de contracter le VIH. Et que ce traitement, dont le coût est de l’ordre de 500 euros par mois, sera remboursé à 100%.

FDA HIV Drug

Cette stratégie de prévention, nommée prophylaxie pré-exposition (PrEP), se base sur la prise journalière de cachets de Truvada (un mix de ténofovir et emtricitabine vendu par  Gilead au ton de 3 milliards de dollars par an) par ceux et celles à risque d’infection par le VIH. Le plus souvent par voie sexuelle, même si le cas de travailleurs du domaine de la santé est également pris en compte. Lire la suite « Truvada mon amour »

Autotests de dépistage au Vih, aujourd’hui en France.

Autotests de dépistage au Vih, aujourd’hui en France.

2071252-inlineEn ce jour de la mise sur le marché français des autotests de dépistage au Vih, il peut être utile de contextualiser un peu cette nouveauté. Ces tests existent aux USA depuis 2012 et en Angleterre depuis avril 2015. Le test anglais, BioSure, est très similaire au nouveau test français AAZ-LMB, tous les deux se faisant à partir d’un échantillon de sang (le test américain, réputé moins fiable, se fait à partir d’un test de salive). Dans tous les cas, un autotest positif implique la vérification du diagnostic par un « vrai » test en laboratoire, selon la méthode classique ELISA + Western Blot. Lire la suite « Autotests de dépistage au Vih, aujourd’hui en France. »

Auto-infection des Grecs au VIH: ben voyons!

drug_needleOn aura pu lire sur le net et dans certains journaux une information, supposément issue de l’Organisation Mondiale de la Santé, comme quoi de nombreux Grecs dans la misère s’auto-infecteraient avec le VIH afin de bénéficier de l’aide sociale mensuelle de 700 € allouée, entre autres, aux séropositifs. A tel point qu’aujourd’hui la moitié des nouvelles infections seraient auto-infligées!

C’est vraiment prendre les gens, et les Grecs en particulier, pour des cons. Lire la suite « Auto-infection des Grecs au VIH: ben voyons! »

Sidaction, l’incompréhensible foutage de gueule

C’est Sidaction-day en France. En 2012 l’opération a collecté 2,4 millions d’euros, dont 27% part en frais de gestion et de collecte – soit 648 000 euros tout de même.

Le marché des anti-rétroviraux a généré, en 2011, un volume sur les USA et les 5 plus grands marchés européens (Italie, France, Grande-Bretagne, Espagne et Allemagne) de plus de 10 milliards d’euros. Gilead Sciences, sans doute le principal fabricant de ces rétroviraux avec les marques Truvada et Atripla, a vendu à lui seul au dernier trimestre 2012 pour un total de 1,4 milliard d’euros pour ces deux produits (sur chiffre d’affaire pour la même période de 2 milliards d’euros). Profits déclarés de Gilead sur cette même période de 3 mois: 600 millions d’euros, dont au moins 400 millions pour Truvada et Atripla (marge bénéficiaire sur ces produits: entre 30% et 50% du chiffre d’affaire). Lire la suite « Sidaction, l’incompréhensible foutage de gueule »

VIH: pour mieux comprendre les tests de séropositivité

Cette vidéo (en anglais) est une suite d’interviews de scientifiques et de journalistes impliqués dans la polémique sur la ou les causes réelles du Sida. Ces interviews, dont le premier concerne l’inventeur des tests de séropositivité au VIH Robert Gallo, traitent de la nature exacte de ces tests: que mesurent-ils vraiment, quelle est leur spécificité et leur sensibilité, et qu’est ce qu’être « séropositif » veut vraiment dire.

Ces interviews furent conduites par Brent Leung dans le cadre du documentaire House of Numbers, qui n’en reprenait que quelques extraits.

Conférence SIDA du Pont-du-Gard: la Déclaration

En juin 2012 se tenait une conférence sur le Sida organisée à Vers-Pont-du-Gard par une association « dissidente », Rethinking AIDS, avec pour intervenants principaux les Dr Nancy Turner Banks et Etienne de Harven. J’ai réalisé fin juin un compte-rendu et une vidéo de cet évènement mais voici la déclaration officielle récemment publiée par le comité organisateur.

Pont-du-Gard Declaration pdf

J’en résume les grands titres:

1) Les tests de séropositivité doivent être suspendus. Du fait de leur non-spécificité, du fait des différents définitions de ce qui constitue un état séropositifs dans différentes régions du monde, et du fait du non-sens inhérent à considérer un test anticorps « positif » comme étant un signe de maladie incurable, vu que par définition un résultat positif indique bien une réaction immunitaire du corps.

2) Des tests de déficience immunitaire appropriés doivent être utilisés. De nombreuses causes de déficience immunitaire existent, et le but des tests doit être de les identifier, ce que le test VIH ne fait pas. Pourtant ces tests existent. Voir http://www.ummafrapp.de/skandal/felix/recommandations_de_th%E9rapie.pdf

3) Le traitement anti-rétroviral « VIH » (tri-thérapie) ne devrait jamais être obligatoire, et notamment pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge, du fait des effets secondaires très sérieux de ces produits. Lire la suite « Conférence SIDA du Pont-du-Gard: la Déclaration »

Dépistage VIH généralisé: Bachelot en rêvait, la FDA l’a fait.

new, aids, test, allows, you, to, test, for, hiv, at, home, En 2010, la ministre de la Santé de l’époque Roselyne Bachelot rêvait de facilitier au maximum le dépistage du VIH en le rendant gratuit voir en mettant les kits de dépistage rapide en vente libre, de manière à ce que chacun le fasse chez soi, un peu comme les tests de grossesse. Voir cet article pour plus d’information.

La FDA américaine vient de passer ce nouveau Rubicon et de permettre la vente libre de tests de dépistage rapide de la marque OraSure Technologies. Un Rubicon car ce dépistage est tout sauf anodin et repose sur une arnaque massive, celle qui fait croire au public que les tests de séopositivité, qui mesurent en fait la présence d’anticorps non spécifiques (et cela est indiqué en toutes lettres dans les notices des tests classiques type ELISA et Western Blot), indiquent véritablement une infection au VIH – un état de séropositivité qui, selon la doxa médicale actuelle, dégénérera un jour ou l’autre en SIDA et nécessite donc la mise en place d’un traitement aux anti-rétro-viraux (ARV, ou tri-thérapies). Lire la suite « Dépistage VIH généralisé: Bachelot en rêvait, la FDA l’a fait. »

Italian Journal of Anatomy – de la valeur clinique des tests de dépistage VIH

Cet article est paru dans le Italian Journal of Anatomy and Embryology (IJAE) en septembre 2011. L’original est intitulé Clinical significance of immune-system laboratory test. Cet article pose la question, jusqu’ici rarement posée dans un journal médical classique, de la pertinence des tests de dépistage du VIH. Cette question est fondamentale dans le débat sur la nature réelle du VIH, de sa relation avec le Sida et de l’industrie qui s’est construite autour. Ce débat est un thème récurrent et très politiquement incorrect de ce blog. Lire la suite « Italian Journal of Anatomy – de la valeur clinique des tests de dépistage VIH »

Signifiance et conséquences des tests de séropositivité au VIH

Cette première vidéo de 12 minutes (anglais/allemand) est un ensemble d’extraits d’un documentaire plus complet en cours de réalisation au sujet de personnes confrontées à la séropositivité mais qui ont refusé ou arrêté les traitements anti-viraux. Ces personnes relatent leurs expériences de séropositifs non traités et en bonne santé, et dénoncent l’industrie du VIH. On y retrouve Karri Stokely, dont j’ai déjà publié un témoignage sur ce blog. Si ce sujet vous surprend, je vous invite à d’abord lire le billet Pourquoi la polémique sur le VIH Lire la suite « Signifiance et conséquences des tests de séropositivité au VIH »