L’Univers holographique, suite mais pas fin.

L’Univers holographique, suite mais pas fin.

La théorie de l’univers holographique est un élément récurrent de ce blog (1). Hautement spéculative mais en même temps capable de résoudre nombre de problèmes avec les théories dominantes du Big Bang et de la mécanique quantique, elle est devenue un sujet de recherche expérimentale autant que théorique. Et on semble avoir un premier résultat expérimental.

Pour résumer le concept, il est démontré qu’en principe toutes les lois connues de notre univers tri-dimensionnel (plus le temps) fonctionnent parfaitement dans un univers bi-dimensionnel, et se faisant on arrive à résoudre certains sérieux problèmes – notamment la nature de la gravité aujourd’hui décrite par deux théories irréconciliables – la relativité et la physique quantique – ainsi que l’hyperinflation de l’univers initial requise aujourd’hui par la théorie du Big Bang. Hyperinflation dont on ne connait toujours pas grand chose du mécanisme, et qui est l’équivalent de la matière sombre discutée dans le billet précédant (2) au sens où c’est un concept imaginé pour combler le décalage entre la théorie et l’observation, et que l’on cherche ensuite à démontrer expérimentalement. Sans grand succès jusqu’à présent, d’où l’intérêt d’autres pistes de recherche.  Lire la suite « L’Univers holographique, suite mais pas fin. »

Gravité entropique contre matière noire.

Gravité entropique contre matière noire.

Après la gravité de Newton basée sur l’attraction des masses, puis celle d’Einstein sur la déformation de l’espace-temps, puis la gravité quantique qui constate les mêmes effets mais partant d’un modèle incompatible avec Einstein, voici peut-être venue l’ère de la gravite entropique.  Lire la suite « Gravité entropique contre matière noire. »

Le LHC tente d’ouvrir une nouvelle porte de l’Univers

Le LHC tente d’ouvrir une nouvelle porte de l’Univers

Après le point d’orgue de la découverte du boson de Higgs en 2012, le LHC s’est reposé pendant deux ans afin de se refaire une santé. Et passer à la vitesse supérieure en terme d’énergie, pour voir ce qui se trame au sein de la matière lorsqu’il recréerait des conditions de plus en plus proche de celles du Big Bang, le point de départ – a priori – de notre univers.

Comme les lecteurs assidus de ce blog le savent (1), le boson de Higgs confirme grosso modo la validité du Modèle Standard de la physique, modèle qui par ailleurs est incapable d’expliquer un certain nombre de phénomènes et qui, de ce fait, est sinon faux du moins très incomplet. Ceci pose un sérieux problème à la communauté de physiciens: où chercher les réponses aux questions auxquelles ce Modèle Standard ne peut répondre, tout en le gardant sur la table vu qu’il avait correctement prédit de nombreuses autres choses, et notamment le Higgs?  Lire la suite « Le LHC tente d’ouvrir une nouvelle porte de l’Univers »

Ondes gravitationnelles, le son de l’espace

Ondes gravitationnelles, le son de l’espace

On dit toujours qu’il n’y a pas de son dans l’espace, mais les ondes gravitationnelles récemment observées par l’expérience LIGO, découverte annoncée officiellement aujourd’hui, y ressemblent fortement. Remplacez l’air (ou tout medium capable de transporter un son) par l’espace-temps, et votre cri par un événement cosmique genre combat à mort entre deux trous noirs, et nous pouvons désormais « entendre » le chirp (nom donné au « bruit » gravitationnel ainsi généré, chirp se traduisant par gazouillis…) via ce nouveau « micro » gravitationnel. Tout comme un micro classique capte les vibrations de l’air induites par votre cri – de joie j’espère.  Lire la suite « Ondes gravitationnelles, le son de l’espace »

RIP Edgar Mitchell

RIP Edgar Mitchell

6ème homme avec Apollo 14 en 1971 à avoir marché sur la Lune, l’astronaute Edgar Mitchell s’est éteint le 4 février 2016 à l’age de 85 ans, quelques jours avant l’annonce de la probable découverte d’ondes gravitationnelles par le système LIGO. Cette découverte, si elle se trouve effectivement confirmée, n’aurait pas manqué d’intéresser Mitchell, que l’expérience de l’espace a mis sur sa propre orbite: le sentiment d’unité avec l’Univers, la noétique (issue du concept de Noosphère de Teihard de Chardin), et une opinion claire sur l’existence des OVNIs et de la présence E.T. sur Terre. Lire la suite « RIP Edgar Mitchell »

Histoire d’eau.

Histoire d’eau.

DSC04003Pour un amoureux de la mer et des bateaux, la question de l’origine de l’eau a une dimension qui dépasse le pur questionnement académique. Cette eau qui recouvre les 2/3 de la surface de la Terre, et compte pour 60% de notre poids corporel, qui ne se crée ni ne disparaît, se transformant entre ses trois phases au fil du temps et sans laquelle notre planète, tel Mars aujourd’hui, ne serait sans doute qu’un vaste désert mort. Cette eau, d’où vient-elle? Lire la suite « Histoire d’eau. »

Pour une poignée de quarks.

Pour une poignée de quarks.

Dark_matter_stride_by_tchaikovsky2La matière noire est à la physique ce que l’homme sans nom est au western spaghetti: ce qui est au centre de l’action mais dont on ne sais rien, sauf que c’est un homme. Alors peut être que la matière noire, finalement, serait de la matière issue des mêmes composants que notre matière visible mais assemblés de manière à passer inaperçue? Lire la suite « Pour une poignée de quarks. »

De la fonction d’onde à l’univers mental.

De la fonction d’onde à l’univers mental.

quantik1Ce billet fait suite à celui publié en février, De la réalité de la fonction d’onde, qui résumait une récente expérience australienne allant dans le sens de la réalité physique de la fonction d’onde.

Il y a depuis toujours, en physique quantique, la question de savoir si ce que nous dit cette approche décrit la réalité telle qu’elle est vraiment – incompréhensible -, ou passe à côté de facteurs qui, si nous les connaissions, simplifieraient grandement l’affaire. En effet, les constats de fonction d’onde, superposition, intrication, non-localité et non-causalité qu’impliquent la mécanique quantique, tellement opposés à notre réalité « classique », sont soit l’indication qu’il nous faut réapprendre fondamentalement la notion de « réel », soit que nous avons raté quelque chose d’important au passage. Lire la suite « De la fonction d’onde à l’univers mental. »

Pluton deux fois qu’une!

Pluton deux fois qu’une!

pluto-1Le 19 janvier 2006 la sonde New Horizons s’élançait dans l’espace à bord d’une fusée Atlas. Objectif: Pluton. Arrivée prévue: mi-juillet 2015. Le voyage de 6,4 milliards de kilomètres s’est passé comme prévu, mais pour le reste rien ne s’est passé comme prévu. A l’image des aventures du chien de Mickey, Pluto, nommé par Disney d’après l’objet céleste.

New Horizons était à peine lancé que l’Union Astronomique Internationale déclassait Pluton de son statut de planète à celui de planète naine. D’un diamètre de 2/3 de celui de la Lune, et présumée géologiquement « morte » et criblée de cratères, tout comme sa principale lune Charon après avoir baigné pendant 4,5 milliards d’années dans le glacis intersidéral, on pouvait ne pas attendre grand chose de ce tas de cailloux découvert en 1930 par l’astronome américain Clyde Tombough et dont on avait, jusqu’en juillet de cette année, rien d’autre qu’une image blanche et floue. Lire la suite « Pluton deux fois qu’une! »